Plus belle la vie-Jérôme Bertin : "Pour faire bouger les lignes dans la société, il faut choquer !"

Le comédien Jérôme Bertin était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio dans "Le 10h - midi". Il revient sur la soirée continue "Plus belle la vie" diffusée le 30 novembre sur France 3.

Plus Belle La Vie
Jérôme Bertin, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Une nouvelle soirée continue de la série "Plus belle la vie" est diffusée mardi 30 novembre à 21h05 sur France 3. Au programme : le prime inédit "Black out", suivi du documentaire "Les Secrets de Plus belle la vie, ensemble on est plus forts". Dans l'épisode, une gigantesque panne d'électricité va bloquer la ville et mettre chacun des protagonistes dans des situations très compliquées.

Plus belle la vie : "Si vous voulez faire bouger un peu les lignes dans la société, à un moment il faut choquer !"

Dans un épisode de "Plus belle la vie" diffusé le 28 avril 2021, le commandant Patrick Nebout, interprété par Jérôme Bertin, est victime d'un viol. Une séquence très difficile à tourner : "quand je la tourne, je suis dans le personnage. La violence, je l'ai vécue, j'ai très mal dormi en amont et après. On me l'a proposé 2 ans avant de tourner cette intrigue, explique-t-il. J'ai trouvé que c'était très intéressant et audacieux de la part des auteurs de choisir le personnage d'un homme de 50 ans, flic, qui incarne une certaine virilité. Les agressions sexuelles concernent tout le monde, rappelle-t-il. Pour moi, c'était important d'incarner ce sujet-là, car s'il faut continuer de parler des agressions sexuelles faites aux femmes, qui sont très largement majoritaires, on sait aujourd'hui que ça n'est pas un épiphénomène les agressions sexuelles dont les hommes sont victimes. Ça ne concerne pas que les enfants, ça n'est pas que dans le milieu homosexuel, ça n'est pas que les prostitués. C'est aussi des hommes hétérosexuels parfaitement intégrés dans la société qui peuvent en être victimes".

L'acteur confie être très pudique à la télévision. "Je ne suis pas forcément à l'aise avec la nudité par exemple. Je pense que ça n'est pas toujours nécessaire, je n'aime pas quand on en montre trop inutilement et de ce point de vue, 'Plus belle la vie' fait très bien les choses, estime-t-il. Et même sur cette scène qui a beaucoup choqué le public, il y a eu des réactions, le CSA s'est prononcé il n'y a pas très longtemps sur ce sujet. Mais si vous voulez faire bouger un peu les lignes dans la société, à un moment il faut choquer ! Et cette scène ne montre rien, tient-il à préciser. La séquence est violente mais c'est très pudique".

Jérôme Bertin sera également dans l'épisode 3 de la nouvelle série judiciaire "Le Code" sur France 2, dans lequel il incarnera un homme accusé de viol.

Jérôme Bertin : "Dans Plus belle la vie, on parle de la vraie vie des Français"

Pour évoquer le sujet tabou des hommes victimes de violences sexuelles, l'épisode inédit sera suivi du documentaire "Les Secrets de Plus belle la vie, ensemble on est plus forts". Les comédiens Marie Réache et Jérôme Bertin, qui interprètent respectivement Babeth et Patrick, couple célèbre de la série, ont accepté l’invitation de Wendy Bouchard pour réagir à l’histoire de Sébastien Boueilh, un rugbyman qui a été victime de viol et s’est muré dans le silence pendant 18 ans, et mettre en perspective la façon dont ils ont travaillé leur rôle pour cette intrigue. "Cette rencontre était très forte parce qu'il a eu cette force de transformer quelque chose qui a été un vrai traumatisme en une force, explique Jérôme Bertin. Il a monté l'association 'Colosse aux pieds d'argile', qui fait un travail formidable auprès de toutes les institutions, les enfants, les écoles, partout où il peut, pour sensibiliser les enfants et les adultes à ces questions d'agressions sexuelles, parfois qui se cachent dans des détails".

Jérôme Bertin incarne le commandant Nebout depuis 8 ans et demi dans la série et ne s'en lasse pas. "J'ai la chance d'avoir un personnage qui a 2 tableaux de jeux : à la fois le flic et la famille où il n'y a que des femmes autour de lui. Je voulais montrer qu'il y a d'autres formes de virilité. Par ailleurs, on a l'impression d'être dans la réalité de la vie de tous les Français et donc d'avoir des retours immédiats. Ce n'est pas du théâtre, mais on a le retour du public quasi instantané", se réjouit-il.

"Le rythme de tournage fait aussi qu'on n'a pas le temps de se lasser. On a une espèce de tension permanente qui est très plaisante. J'ai eu des propositions de théâtre, de cinéma, mais je suis très heureux là-bas !"

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !