Le Monde révèle le nom de l’ami de Fillon qui lui a offert ses costumes

François Fillon (©THOMAS SAMSON)
François Fillon (©THOMAS SAMSON)

Alors que les révélations récentes du JDD sur les costumes de François Fillon ont conduit la justice à élargir l’enquête dont il fait actuellement l’objet, le quotidien Le Monde lève le voile sur l’identité du mystérieux ami de l’ancien Premier ministre.

En pleine affaire du PenelopeGate, François Fillon n’avait pas besoin de cela. Ce dimanche, le JDD révélait ainsi que le candidat des Républicains à la prochaine élection présidentielle s’était fait offrir pour plusieurs dizaines de milliers d’euros de vêtements et costumes par un mystérieux ami, certains achats étant réglés en liquide. Dans les colonnes des Échos, François Fillon s’était étonné d’une telle polémique. "Un ami m’a offert des costumes en février. Et alors ?", avait-il rétorqué, assurant que ces cadeaux n’avaient "rien à voir" avec la politique.

Robert Bourgi, le généreux ami de François Fillon

Ce vendredi, le quotidien Le Monde apporte un nouvel éclairage à cette affaire en affirmant que les enquêteurs disposent désormais des documents attestant que le généreux donateur est l’avocat Robert Bourgi, bien que celui-ci ait démenti à plusieurs reprises cette information cette semaine. "À deux reprises, les policiers se sont rendus dans la boutique Arnys au 14 rue de Sèvres dans le 7e arrondissement à Paris et y ont saisi différents éléments relatifs aux révélations du Journal du Dimanche. Un patron aux mesures de François Fillon a aussi été trouvé. Contacté, Robert Bourgi n’a pas souhaité faire de commentaires", assure le journal ce vendredi.

Un avocat aux multiples relations africaines

Personnage influent dans la sphère géopolitique de la Françafrique, Robert Bourgi s’était rapproché de François Fillon en 2012 en lui faisant notamment profiter de ses contacts africains. En novembre 2013, il avait notamment contribué à l’organisation du voyage de l’actuel député de Paris au Sénégal puis en Côte-d’Ivoire, où son réseau est particulièrement élargi. Pour rappel, François Fillon a été mis en examen mardi pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, recel et complicité d’abus de biens sociaux et manquement aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio