single.php

Assistants parlementaires FN : Marine Le Pen mise en examen pour "abus de confiance"

Par Mathieu D'Hondt avec AFP

Convoquée ce vendredi chez les juges dans le cadre de l'enquête sur les assistants parlementaires européens du Front national, Marine Le Pen a été mise en examen pour "abus de confiance".

Assistants d'eurodéputés FN : Marine Le Pen mise en examen pour abus de confiance

Convoquée ce vendredi chez les juges dans le cadre de l'enquête sur les assistants parlementaires européens du Front national, Marine Le Pen a été mise en examen pour "abus de confiance", a-t-on appris auprès de son avocat.

Un peu plus tôt dans la journée, nos confrères de RTL avaient révélé que la présidente du parti frontiste s'était rendue à une convocation du Pôle financier en vue d'une mise en examen. Les faits qui lui sont reprochés concernent le versement de salaires à Catherine Griset, sa cheffe de cabinet également mise en examen pour "recel" dans ce dossier.

Jusqu'à aujourd'hui, celle qui vient d'être récemment élue députée du Pas-de-Calais avait toujours refusé de rencontrer les juges, affirmant qu'elle s'entretiendrait ces derniers à l'issue des élections présidentielle et législatives. Le 22 juin dernier, Madame Le Pen avait toutefois indiqué qu'un rendez-vous avait été convenu sans pour autant divulguer à la presse la date de cette entrevue. Tout comme son père et son compagnon Louis Alliot, Marine Le Pen fait partie des 17 élus frontistes du Parlement européen, visés par une enquête ouverte en France en 2015 et qui concerne une quarantaine d'assistants parlementaires, lesquels auraient été rémunérés à partir de crédits alloués par Strasbourg. Le préjudice estimé atteindrait les 5 millions d'euros.

L'info en continu
20H
19H
17H
16H
15H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/