Dites bonjour à l’aquataxe, la nouvelle taxe locale sur l’eau

Une nouvelle taxe entre en vigueur ces jours-ci en France : l’aquataxe. Les collectivités locales seront notamment davantage responsabilisées.

Thumbnail

Comme son nom l'indique, l’aquataxe est une taxe sur l'eau, qui sera prélevée au niveau local pour entretenir rivières, lacs, digues et canaux, et qui va permettre de réaliser des travaux pour lutter contre les inondations. Jusqu'à présent, c'est l'État qui avait la responsabilité de ces problématiques à travers tout un tas de syndicats des eaux. La loi a voulu simplifier tout ça et rapprocher les problèmes de l'eau des réalités territoriales. Ce sont donc les collectivités locales qui gèrent désormais l’affaire depuis le 1er janvier. Ça devrait permettre une gestion plus proche des réalités des Français, car en général, les maires connaissent bien les problématiques de l'eau sur leurs territoires et sont mieux à même de les résoudre que l'État, lointain et impersonnel.

Quel coût pour cette taxe, me direz-vous ? 40 euros par habitant et par an. Pour une famille de quatre personnes , je vous laisse calculer… 40 euros qui viennent s'ajouter aux taxes comme la TVA sur l'eau qui est passée de 5,5 à 7% il y a quelques temps, et la redevance sur l'eau potable, son traitement et sa distribution. Un poste déjà géré par les communes qui, en général, délèguent à des sociétés privées.

Au final, les tarifs de l'eau ne cessent d'augmenter de 1,50€ pour les communes les moins chères à 6 ou 7€ le m3 pour les plus élevées. À ces prix-là, ce n'est plus de l'eau, c'est de l'or ! Bref, tout ça pour dire que pendant qu’on fait mine de nous faire un cadeau en supprimant la taxe d'habitation, on nous invente l'aquataxe…

Toujours les mêmes qui payent !

Réécoutez en podcast l'édito de Christophe Bordet dans le Grand Matin Sud Radio