Carte grise en ligne : un système kafkaïen et ubuesque que j’ai testé pour vous

Depuis une semaine, les préfectures n’accueillent plus le public pour délivrer les cartes grises. Alors que l’État se tourne désormais vers le numérique, j’ai testé pour vous le système...

Et j’ai eu de nombreuses raisons de m’arracher les cheveux tellement tout cela est totalement kafkaïen ! J’ai passé des heures – et je dis bien des heures – à essayer de faire une demande de carte grise en ligne. Résultat des courses, je n’y suis toujours pas arrivé et je vais être obligé d’aller chez un mandataire et de payer pour qu’il me fasse ma carte grise, alors que c’est un service normalement gratuit, en-dehors des taxes d’enregistrement.

Tout d’abord, n’imaginez pas que vous pouvez vous rendre sur le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) pour faire votre carte grise sans avoir déjà accompli certaines démarches préalables... En l’occurrence, vous devez être connu informatiquement du système. Il vous faut ainsi être connecté à France Connect, un système imaginé pour unifier les services publics sous une seule et même bannière. Avec un seul identifiant, vous pouvez accéder aux impôts en ligne, à la Sécu en ligne et à toutes vos démarches administratives en ligne. Seulement voila, si vous n’êtes pas déjà connecté, c’est une tannée...

Pour ma part, j’ai dû passer par le service "identité numérique" proposé par la Poste, qui permet aussi de se créer un identifiant France Connect. Il faut prévoir un peu de temps, car c’est un facteur qui vient à votre domicile pour valider que vous êtes bien celui que vous dites être ! Il vérifie votre pièce d’identité et la valide directement sur une mini-tablette. Ceci étant fait, me voila reconnu, sans cela pas moyen de faire une demande de carte grise.

Mais c’était sans compter avec les bugs... J’ai affronté à plusieurs reprises des pannes du système informatique. Vous êtes en pleine démarche en ligne, et tout d’un coup, vous vous retrouvez devant une page qui vous dit que le service est indisponible, qu’il faut recommencer plus tard.

Au final, je n’ai pas pu faire ma carte grise en ligne. Car pour cela, il faut que le vendeur ait lui aussi fait des démarches de son côté, déclaré la vente, et qu’il vous transmette un code secret ! Sans cela, vous avez uniquement votre certificat de cession classique en papier, et devinez ce que vous dit le site… D’aller chez un mandataire ! Le message est affiché en toutes lettres sur le site, sauf à solliciter le vendeur, pour qu’il aille lui aussi sur Internet, qu’il s’identifie, avec le même barnum que pour moi, qu’il déclare la vente, et enfin, obtienne le code secret attendu...

Tout cela était présenté sous la bannière avantageuse de la simplification administrative, mais après plusieurs heures passées à tenter de faire ma carte grise tout seul, j’en ai ma claque et j’irai tout à l’heure chez un mandataire lâcher 30 euros pour un service qui était gratuit auparavant…


Revenir
au direct

À Suivre
/