Hausse des prix du carburant : "Cela couvre 60 à 65% de la facture supplémentaire"

Que propose le gouvernement face à la hausse des prix du carburant ? Bernard Jullien, économiste, maître de conférences à l’Université de Bordeaux, spécialiste de l’automobile, était interviewé dans "Sud Radio vous explique" sur Sud Radio le 22 octobre. "Sud Radio vous explique" est diffusé tous les jours à 7h45 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

prix carburants
Le prix des carburants ne cesse de battre des records à la hausse. (Pascal GUYOT - AFP/Archives)

Que propose le gouvernement face à la hausse des prix du carburant ? Un chèque de 100 euros, une mesure générale pour ceux qui touchent jusqu’à 2.000 euros nets par mois.

Hausse des prix du carburant : "un surcoût aux alentours de 160 euros"

Cela répond-il au problème de la flambée des carburants. "Pour l’essentiel, même si cela ne couvre pas la totalité du surcoût que représente l’augmentation de 20 centimes du carburant pour les ménages, cela couvre quand même 60 à 65% de ce qu’aurait été la facture supplémentaire", estime Bernard Jullien, économiste, maître de conférences à l’Université de Bordeaux.

"C’est à peu près calibré pour un ménage avec une voiture roulant 14.000 kilomètres par an, estime ce spécialiste de l’automobile. Si l’augmentation avait été immédiate, si elle était intervenue dès janvier, nous aurions un surcoût aux alentours de 160 euros. Comme c’est intervenu dans l’année, cela couvre à peu près le surcoût pour 2021."

Hausse des prix du carburant : "Sur 2022, il faudra remettre au moins 100 euros"

À quoi faut-il s’attendre dans les mois qui viennent du côté des pompes à essence ? La hausse des prix peut-elle se poursuivre ? "Je pense que sur le marché du carburant, les tensions sont telles, dans un monde qui reprend le chemin de la croissance, que l’on devrait avoir des cours du pétrole plus haut. Selon toute vraisemblance, il va y avoir des prix très élevés sur le premier trimestre 2022."

Il faudra donc prendre d’autres mesures ? "Là, en gros, ces 100 euros vont couvrir le passif accumulé par les ménages sur 2021, résume Bernard Jullien. Sur 2022, si l’on ne veut pas que le pouvoir d’achat baisse, il faudra remettre au moins 100 euros." Faut-il changer de voiture, passer à l’électrique ? "Quand vous touchez 2.000 euros par mois, aller sur le marché du neuf est difficile. Les ménages achètent majoritairement des véhicules d’occasion. Les alternatives électriques sont assez peu disponibles car elles n’existent pas ou peu sur le marché de l’occasion."

Retrouvez l'émission Sud Radio vous explique tous les jours dans la matinale animée par Patrick Roger et Cécile de Ménibus

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !