Laurent Bentata : "je pense que la culture nous manque cruellement"

Laurent Bentata, directeur général de Stage Entertainment, la société derrière le Théâtre Mogador, était l’invité de Christine Bouillot et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 15 avril 2021 dans "Le 10h - midi".

Laurent Bentata, invité de Christine Bouillot dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Les théâtre privés ne rouvriront pas avec une jauge de 35%, c'est trop peu, a déclaré Laurent Bentata.

Laurent Bentata : "on a voulu qu’un maximum de gens adhèrent, ce qui est déjà le cas"

"En général, ce sont les principes simples qui fonctionnent bien. L’idée est de garder le contact avec le spectateur en cette période empêchée, où le théâtre est fermé depuis plus d’un an. On veut proposer aux spectateurs d’être spectateurs mais aussi acteurs en s’associant à un siège, c’est symbolique. À Mogador, quand on a racheté le théâtre, on a eu le souci de réduire la capacité pour améliorer le confort, pour que la valeur expérientielle soit très forte. Là, cette valeur est décuplée parce que le spectateur va être un peu « propriétaire » de son expérience.

Il y a cinq formules de soutien, ça va de 50 à 1.200 euros. Avec la contribution de 50 euros, vous aurez votre nom sur un mur. Puis, dès 200 euros, vous aurez votre nom sur un fauteuil pendant un an et une place de spectacle en Catégorie 1. Et moyennant 1.200 euros, vous aurez quatre places pendant cinq ans, quatre coupes de champagne, deux invitations à une soirée de gala, qui sera, je l’espère en septembre 2021, une visite du théâtre, une visite des coulisses…

On n’a pas voulu s’envoler au niveau des prix, on a voulu qu’un maximum de gens adhèrent, ce qui est déjà le cas. Cela fait à peine un mois, et on a déjà une vingtaine de personnes qui ont souscrit à cette opération. On a senti cet élan et cette fidélité de nos spectateurs. Je pense que la culture nous manque cruellement. On sent tous que quand on rentre du boulot mais aussi le week-end, il manque quelque chose, quoi !", a déclaré Laurent Bentata.

"Il faudra vacciner les comédiens en priorité"

Les théâtres, pourront-ils rouvrir à la rentrée 2021 ? "On y croit, il y a bien une sortie de crise, on ne peut pas rester comme ça éternellement. Aujourd’hui, on a besoin de deux choses : on a besoin de perspectives, et on a besoin que les autorités comprennent qu’on est dans des obligations avec un délai de prévenance. On ne lance pas un spectacle en deux semaines."

Et les jauges envisagées par le gouvernement ? "50%, on ne pourra pas. Même si derrière il y a des aides, on ne pourra pas, on décalera. Le gouvernement a déjà communiqué sur trois paliers : 35%, 65% et 100%. Aucun théâtre privé n’ouvrira à 35%. Des théâtres publics, peut-être, c’est un autre débat. On a besoin de perspectives : si le taux de vaccination est de tant, si le taux d’infection est de tant… on passe d’un palier à l’autre.

Je pense que le masque sera un pré-requis pour les techniciens, mais pas sur scène. Les comédiens, il faudra les vacciner en priorité, même si on ne peut pas l’imposer. Sinon, on a rénové le théâtre il n’y a pas longtemps, on a un système de ventilation qui permet de regénérer l’air toutes les heures", a déclaré Laurent Bentata.


Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Christine Bouillot et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !