Alexandre del Valle : "Le monde musulman est la première victime de l’islamisme"

Alexandre del Valle était l’invité d’André Bercoff lundi 2 décembre 2019 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Alexandre del Valle invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Alexandre del Valle, co-auteur avec Emmanuel Razavi du Projet (éditions L’Artilleur), présente au micro d’André Bercoff cette enquête sur le projet de l’islam politique mené par les Frères Musulmans.

 

"Le Coran est notre constitution"

Alexandre del Valle avait écrit, en 2002, Le totalitarisme islamique, mal accueilli à l’époque. Son nouveau livre, Le Projet, prend son titre d’un document éponyme retrouvé en 2001 lors "d’une enquête sur le financement des attentats du 11 septembre". Elle a donné lieu à "une perquisition dans le domicile du milliardaire égyptien Youssef Nada" durant laquelle un document avec ce titre est découvert. Il s’agit "d’un document interne aux Frères Musulmans" qui expliquait "comment on allait procéder pour conquérir le monde, pour faire régner la loi de Dieu sur toute la surface de la Terre". Un projet "complètement mégalomaniaque", explique l’auteur, d’un "califat mondial".

Ce livre explique également "comment on allait procéder pour infiltrer l’Europe et la conquérir de l’intérieur" pour, au final, "arriver au pouvoir pour qu’un jour l’Europe soit dominée par les lois de l’Islam, la Charia". Des textes similaires sont retrouvés lors de diverses perquisitions, notamment en Egypte et l’auteur cite le texte fondateur des Frères Musulmans datant de 1928 où il est écrit que "le Coran est notre constitution". "L’idée est que les démocraties occidentales elles-mêmes un jour auront comme constitution la Charia".

"Les Frères musulmans veulent un Islam politique"

Dans la Charia "il y a des choses qui sont très gênantes", pour Alexandre del Valle, "c’est la partie politique." "La Charia est une loi qui n’est pas uniquement destinée à aider un homme à croire et à pratiquer sa spiritualité", cette partie ne posant "aucun problème". "Mais il y a le projet des Frères Musulmans qui veulent un Islam politique" : ils veulent "utiliser la religion musulmane comme un prétexte pour en fait dominer l’humanité", dans le cadre d’un projet que l’auteur appelle "suprémaciste". Il s’agit de réinstaurer le Califat aboli en 1924 par Mustafa Kemal Atatürk, aujourd’hui considéré comme un "mécréant" car il a instauré la laïcité.

"Ce n’est pas une guerre entre l’Islam et l’Occident : c’est une guerre entre l’Islam politique et l’Islam". "Le monde musulman est la première victime de l’islamisme", précise Alexandre del Valle. Le projet des Frères Musulmans "est le projet de Daesh". "Toutes les organisations néo-califales n’ont pas inventé le mythe du Califat, il est dans les textes fondateurs des Frères Musulmans." Leur but est de "soumettre l’humanité à un pouvoir totalitaire qui va régir tous les comportements humains, c’est-à-dire le projet de la Charia".

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !