Les secrets du plaisir féminin, les conseils de Brigitte Lahaie

Il y a beaucoup d’idées reçues absurdes sur le plaisir féminin comme celui de différencier l'orgasme clitoridien de l'orgasme vaginal.

Les secrets du plaisir féminin, les conseils de Brigitte Lahaie
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

De nombreuses femmes se demandent si elles ne passent pas à côté du « véritable orgasme » parce qu’elles ne jouissent pas par simple pénétration. Cette théorie selon laquelle l’orgasme vaginal serait l’aboutissement du plaisir féminin a fait beaucoup de mal à notre sexualité. Le message sous-entendu par Freud, et nombre de ses collègues masculins, serait que pour être une vraie femme, il faudrait jouir grâce au sexe masculin.

Les sources du plaisir féminin

La femme a toujours eu des jouissances multiples. Peu importe le déclencheur, il n’y a pas un orgasme moins intéressant que l’autre. Faire la distinction entre orgasme clitoridien et vaginal permet cependant de comprendre comment fonctionne le plaisir féminin.

  • Le clitoris

Beaucoup plus innervé que le vagin ou même que le gland du pénis, le clitoris est le seul organe humain ne servant qu’au plaisir. Il n’a aucune autre utilité. Alors ne culpabilisez pas si vos orgasmes ne proviennent que de sa stimulation, il est là pour ça ! D’ailleurs spontanément, comme le petit garçon qui touche son pénis, la petite fille touchera son clitoris. C’est par là que très tôt, les femmes découvrent le plaisir des caresses. Rien d’étonnant puisqu’il est plus accessible que le vagin où trop peu de femmes s’aventurent seules, encore aujourd’hui.

  • Le fameux point G

Ce serait en stimulant celui-ci qu’on arriverait à l’orgasme ultime : l’orgasme vaginal. Seulement le point G n’est autre que l’endroit où se situent les racines du clitoris. Tout est donc lié et travail de concours pour notre plaisir. Pour vous en rendre compte, essayez de le trouver après avoir stimulé votre clitoris. Lorsque ce dernier est bien gonflé, partez à la recherche de ses racines, à l’intérieur du vagin. C’est accessible manuellement, pas besoin de sortir l’artillerie lourde.

Un orgasme est un orgasme, peu importe d’où il provient !

Il est vrai que la jouissance vaginale est plus difficile à atteindre. Mais c’est tout simplement parce que cette zone est moins sensible que la zone clitoridienne. Il faudra donc s’armer de plus de patience et de lâcher-prise pour ressentir les bienfaits du point G.

Mais quelque part, peu importe ! J’implore les femmes et les couples d’arrêter de se mettre la pression. Je ne compte plus les auditrices qui appellent pour me demander des conseils sur comment atteindre un orgasme vaginal alors même que leur sexualité est tout à fait épanouie. De nombreux hommes se confient également, persuadés d’être de « mauvais coups » parce que leur verge ne suffit pas à procurer un orgasme.

Il n’y a donc pas de secret. Mais si vous avez envie d’explorer le plaisir vaginal voici quelques conseils : caresser langoureusement - puis éventuellement plus énergiquement - le clitoris durant la pénétration et se concentrer sur les sensations vaginales par la respiration (voir article ci-dessous). Le problème étant que plus on essaye avec sa tête moins on ressent avec son corps… Donc allez là où le plaisir vous emmène. Et ne vous coupez pas de vos sensations dans le but de poursuivre un mythe.

Orgasme ou pas, une sexualité épanouie est avant toute chose une sexualité qui nous fait du bien. POINT.

Brigitte Lahaie

A lire aussi : Atteindre l’orgasme grâce à la respiration, les conseils de Brigitte Lahaie

Et retrouvez Brigitte Lahaie sur la page Facebook de l'émission !