Halte aux machos, les conseils de Brigitte Lahaie

Si le machisme a été un signe de virilité adoubé il y a longtemps, aujourd’hui aucune femme ne rêve de rencontrer un macho. D’ailleurs, de nos jours, on parle plutôt de masculinité toxique.

Halte aux machos
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

Bien sûr tous les hommes ne se comportent pas de la même manière face à une femme. Certains sont timides, d’autres gentils, ou bien très virils. Et puis il y a ceux qui sont de vrais machos ! En fait, ils se considèrent un peu - voire beaucoup - supérieurs à la gent féminine. Si on simplifie à l’extrême : le macho a besoin de la femme pour se sentir homme tandis que l’homme respectueux se contente de l’aimer.

Ainsi, l’homme tel qu’on aimerait qu’il soit est respectueux de sa compagne, attentionné vis-à-vis de sa partenaire et surtout il ne se sent pas en danger face à elle. Le macho en règle générale n’est pas rassuré face à une femme. Cette attitude dominante cache souvent une peur du sexe qu’il appelle « sexe faible » justement. C’est sans doute un vrai macho qui a inventé ce terme de sexe faible !

Bien souvent, leur éducation n’a pas été suffisamment valorisante et ils n’ont donc pas pu construire leur identité masculine correctement. Ce qui n’excuse en rien son comportement alors n’essayez pas de le sauver à tout prix !

Machos : des pistes pour les reconnaître

Comme ils ne savent pas trop comment se comporter, ils peuvent avoir des comportements que l’on appelle phallocratiques. Ils confondent virilité et supériorité, agressivité « positive » et domination. Un macho prétend avoir toujours raison, il n’aime pas communiquer sur ses émotions. Ce seraient dans son imaginaire, un signe de faiblesse. Il paraît dur mais il est souvent bien fragile.  Il confond les notions de séduction et de séducteur, puisque draguer et obtenir des résultats lui permet de se sentir viril.

Bien sûr, la nouvelle génération d’hommes acceptent le plus souvent de montrer leur sensibilité. J’ai même vu de plus vieux accepter le changement et de voir la masculinité à travers un autre prisme. Mais il reste des machos dans toutes les couches de la société. Et cela n’a rien à voir avec le niveau social ou l’intelligence.

Brigitte Lahaie

A lire aussi : Comment savoir si je suis avec un manipulateur ou une manipulatrice ?

Et retrouvez Brigitte Lahaie sur la page Facebook de l'émission !