single.php

Jean-Jacques Charbonnier : "La garde à vue a eu lieu le jour de la sortie de mon livre"

Jean-Jacques Charbonnier, docteur en médecine, anesthésiste-réanimateur, conférencier, écrivain et auteur de "Hold-up sur la vérité" (Éditions Guy Trédaniel), était l'invité de "Bercoff dans tous ses états".

Jean-Jacques Charbonnier
Jean-Jacques Charbonnier, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio

"Ce livre, je l’ai écrit pour dénoncer le fait que les fantassins du cartel du Big Pharma étaient dans tous les pouvoirs, que ce soit le pouvoir médical, politique, médiatique même. Même le pouvoir juridique a atteint un niveau de corruption… et j’en suis la preuve", a déclaré Jean-Jacques Charbonnier.

 

Jean-Jacques Charbonnier : "C'est quand même dommage de vivre un arrêt cardiaque pour en arriver à un tel apaisement devant la mort"

Jean-Jacques Charbonnier réalise depuis 2014 des ateliers d’hypnose collective selon sa méthode, qu’il appelle "TransCommunication Hypnotique" (TCH). "J’ai vu des gens en état de mort provisoire, et ils en sont sortis débarrassés de l’angoisse de la mort et de la souffrance du deuil. Je suis devenu un peu le spécialiste français de ces expériences.

Et je me suis dit que c’est quand même dommage de vivre un arrêt cardiaque pour en arriver à un tel apaisement devant la mort. Si on arrivait à suggérer cette expérience par l’hypnose, on n’arriverait pas aux mêmes avantages ?"

"Mon expert-comptable a fait passer mes activités non-médicales en tant qu’activités médicales"

"Sur le premier millier de TCHistes étudiés de façon statistique, cette intuition était bonne puisque 669 personnes sur 1.000, donc 67%, ont coché la case 'oui, je pense avoir eu une amélioration par rapport à l’angoisse de la mort et du deuil'. Aujourd’hui, ce sont 30.000 personnes qui ont fait ces séances. Mais à partir du moment où ces séances ont eu un certain succès, j’ai commencé à avoir des ennuis avec le Conseil de l’ordre.

Cela a commencé gentiment, mais au bout d’un certain temps, le Conseil de l’ordre a demandé une expertise psychiatrique. Il apparaît que je n’ai pas de problèmes psychiatriques et peux continuer à exercer la médecine. L’étape suivante a été un contrôle fiscal. Il est vrai que mon expert-comptable, qui était nul, a fait passer mes activités non-médicales en tant qu’activités médicales. L’expert-comptable, j’en ai changé depuis. Il n’empêche que tout a été organisé et orchestré. Car le lendemain même de la garde à vue, il est paru dans La Dépêche du Midi un article qui me flinguait, avec ma photo en disant : 'fraude fiscale, blanchiment d’argent'. Et je ne sais pas si c’est une coïncidence ou pas : la garde à vue a eu lieu le jour de la sortie de mon livre sur le TCH", a raconté Jean-Jacques Charbonnier.

 

À lire aussi :

Cliquez ici pour écouter l’invité d'André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 12h30 dans "Bercoff dans tous ses états" Sud Radio.

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/