single.php

Clément Pernia : "Avant la Coupe du monde, personne ne mettait un kopeck sur l’équipe de France"

Retour sur la Coupe du monde de football au lendemain d’une finale épique. Pour en parler, Jean-Philippe Bouchard, patron des éditions Solar sport ; Denis Chaumier, ancien rédacteur en chef de France Football et de l’Équipe et Clément Pernia, journaliste football, auteur de "La République du foot" aux éditions Amphora, étaient les invités de Philippe David sur Sud Radio le 19 décembre dans "Bercoff dans tous ses états".

Jean-Philippe Bouchard, patron des éditions Solar sport, Denis Chaumier, ancien rédacteur en chef de France Football et de l’Équipe et Clément Pernia, journaliste football, auteur de la République du foot aux éditions Amphora, invités d'André Bercoff.
Jean-Philippe Bouchard, patron des éditions Solar sport ; Denis Chaumier, ancien rédacteur en chef de France Football et de l’Équipe et Clément Pernia, journaliste football, auteur de la République du foot aux éditions Amphora, invités de Philippe David dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

La Coupe du monde de football s’est achevée dimanche 18 décembre par une finale épique opposant les Bleus à l’Argentine. L’équipe de France revient avec la seconde position, au terme d’une compétition impressionnante. Décryptage d’une Coupe du monde qui a mis en avant une équipe de France atypique.

"Une finale de légende"

"Une finale d’anthologie. On la qualifie de plus belle finale de tous les temps. Au plan technique, elle n’a pas été extraordinaire. Sur le plan émotionnel, elle a été fantastique", explique Denis Chaumier, ancien rédacteur en chef de France Football et de l’Équipe. "On a bouclé un bouquin sur la Coupe du monde durant la nuit. Le mot qui revenait, c’était épique. Il y a la finale, mais elle intervient au terme d’une Coupe du monde spectaculaire", ajoute Jean-Philippe Bouchard, patron des éditions Solar sport.

Pour Clément Pernia, cette finale qui a opposé la France et l’Argentine était un moment d’histoire. "C’était un match intemporel, un match hors-sol. Au-delà du scénario du match, c’était tout ce qu’il y avait autour. La France qui paraissait invisible et la Coupe du monde promise à l’Argentine. Ce sont ces deux conditions réunies qui nous ont offert un match d’anthologie", lance le journaliste sur Sud Radio.

Une Coupe du monde qui a révélé une nouvelle équipe de France

Cette Coupe du monde est un véritable succès pour l’équipe de France. "Il faut rappeler tout le contexte avant la Coupe du monde, c’était la crise à tous les niveaux", rappelle Clément Pernia. "Si on prend du recul, avec le contexte avant la Coupe du monde, personne ne mettait un kopeck sur l’équipe de France", ajoute-t-il. "On est avec les remplaçants des remplaçants et à l’arrivée, il y en a pas mal que l’on voudrait", lance Jean-Philippe Bouchard, patron des éditions Solar sport.

"Parmi les joueurs qui étaient présents sur le terrain hier, il y avait beaucoup de jeunes, avec en chef de file Mbappé. Il y a peut-être un ou deux cadres qui vont partir, d’autres vont rester. Ce n’est pas la fin d’une génération, il y a un enchaînement qui est favorable", précise Denis Chaumier, ancien rédacteur en chef de France Football et de l’Équipe. "Ce n’est pas la fin d’une génération, elle se poursuit", conclut Jean-Philippe Bouchard, patron des éditions Solar sport.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
03H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/