single.php

"Le prix du pain doit prendre entre 3 et 5%" annonce Dominique Anract

Par Mathys Melon

Le président de la confédération nationale de la boulangerie était l'invité de Sud Radio ce midi, après son entretien avec Bruno Le Maire.

Dominique Anract - Président de la Confédération de la Boulangerie Pâtisserie française - Le Parisien

BOULANGERS - Dominique Anract, président de la confédération nationale de la boulangerie et de la boulangerie-pâtisserie française était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio ce midi, après son entretien avec Bruno Le Maire.

Ce mardi, à 10:30, Bruno Le Maire et Olivia Grégoire ont réuni les représentants du secteur de la boulangerie pour échanger sur les conséquences de la crise énergétique sur leurs factures. Dominique Anract, président de la confédération nationale de la boulangerie et de la boulangerie-pâtisserie française, était évidemment présent.

Ce dernier répond aux questions de Jean-Jacques Bourdin sud Sud Radio au sortir de cet entretien. Son constat est sans appel, les boulangers vont devoir augmenter le prix de leur pain.

Le boulanger, même si c'est pas facile, même si ça arrache les tripes, il faut quand même qu'il augmente un peu ses prix. Alors quand on dit 'augmenter' c'est 3 ou 5%, ça peut permettre de passer ce passage de doublement d'électricité sur l'hiver.

Si un boulanger a sa facture qui double en électricité, on a fait des simulations, le pain, il faut qu'il prenne entre 3 et 5% [...] il est obligé d'augmenter ses prix

Les propos de Dominique Anract suivent son entretien avec le ministre de l'économie. La nouvelle est donc alarmante mais peu surprenante : le prix du pain risque d'augmenter prochainement.

Le président de la confédération nationale de la boulangerie et de la boulangerie-pâtisserie française évoque une augmentation entre "3 et 5 %" ce qui, pour une baguette à 0,95€, représente un nouveau prix avoisinant 1€.

C'est donc un point de non-retour qui a été éteint. Avec l'explosion des prix de l'énergie, certains boulangers voient leurs factures "monter jusqu'au ciel", c'est le cas de Samba Hamadou, artisan boulanger, qui est intervenu plus tôt à l'antenne.

Dominique Anract ajoute que malgré les aides que le gouvernement prévoit de fournir, le niveau d'augmentation du montant de ces factures est tel qu'elles ne seront d'aucune utilité.

Le président de la confédération nationale de la boulangerie et de la boulangerie-pâtisserie française attend beaucoup du gouvernement pour qu'il aide à soutenir ce corps de métier très apprécié des Français.

Ce qui est très important aussi, on compte beaucoup sur le gouvernement, c'est de voir au niveau des contrats, c'est à-dire d'arriver à faire sauter les contrats qui sont abusifs

L'intégralité de l'entretien est à retrouver sur l'application Sud Radio, le site internet ou encore la chaîne YouTube de la station.

Retrouvez Parlons Vrai chez Bourdin du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio.

L'info en continu
09H
08H
07H
05H
02H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/