single.php

Mohed Altrad "assume ce qu'il se passe" à Montpellier

Suite à l'annonce des départs "forcés" de six joueurs héraultais, le président de Montpellier, Mohed Altrad, a expliqué et assumé cette décision en vu de la saison prochaine.

Thumbnail

Mohed Altrad "assume ce qui se passe" à Montpellier mais il a déclaré aussi sur Rugbyrama que "ce n’est pas moi qui décide". Pour rappel, on apprenait ce lundi que le MHR se séparait de six joueurs, Battut, Qera, Spies, Michel, O'Connor et Tchalé-Watchou. Le président héraultais a expliqué cette décision ce mardi sur le site en question.

"Il y a un nouveau staff qui souhaite donner une identité à Montpellier. Le jeu ne sera sûrement pas celui de Jake White. Ce sera peut-être le jeu de Clermont, de l’Ecosse, celui pratiqué par Vern Cotter" et du coup, ces joueurs ne rentreraient donc pas dans ce projet. La faute pour certain à leur âge mais il serait aussi question "de performance, de capacité à s’adapter à un jeu complètement différent sans pour autant oublier les fondamentaux".

Mais là où la pilule ne passe pas, c'est le timing pour informer les joueurs de leur départ. Ils auraient été informés peu après le match de barrages perdu contre le Racing 92 (13-22) ce que réfute Mohed Altrad. "Tchalé sait qu’il va partir depuis quatre mois. Alors lui, franchement, il est mal placé pour parler de ça. Il nous a dit qu’il a signé un contrat avec Vinci pour développer les affaires en Afrique…". Pour Antoine Battut, il aurait été mis au courant il y a un mois tandis que les quatre autres concernés ont eu un entretien individuel avec le président montpelliérain. Pas sûr que cela calme les esprits...

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/