Week-end de chassé-croisé : les gendarmes sont prêts

(image d'illustration)
(image d'illustration) JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

À la veille du premier week-end de chassé-croisé des vacanciers, les gendarmes font de la prévention sur l'autoroute du soleil. 

"Tolérance zéro !", c’est au bas mot le mantra que se répète en boucle les gendarmes qui s’apprêtent à vivre le premier week-end de chassé croisé de l’été. Bison Futé classe la journée orange dans les deux sens mais le pire est à venir demain où Bison Futé voit rouge.

Sur l’autoroute du soleil, aux abords de Marseille, la prévention commence dès aujourd’hui. Et lorsqu’un véhicule est arrêté sur le bas-côté, outre les contrôles habituels des papiers, les gendarmes vérifient surtout que les bagages sont bien attachés : "sur l’A7, beaucoup de gens perdent leurs chargements : planches à voile, valises, vélos, remorques… C’est très dangereux" explique un agent.

Le but des gendarmes, c’est se poster de façon bien visible afin d’inciter les automobilistes à ralentir. Alcoolémie, excès de vitesse, non-port de la ceinture, téléphone au volant… Ils vont veiller au grain pour que ce chassé-croisé se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Bison Futé rappelle néanmoins que s’il est possible, il est préférable de décaler son départ à dimanche.

Propos recueillis par Lionel Maillet. 

Les rubriques Sudradio