single.php

Villeneuve-lès-Béziers: "dans l’urgence, des gens traumatisés tremblaient de froid, trempés."

Jean-Paul Galonnier, maire de Villeneuve-lès-Béziers, était l’invité de Patrick Roger le 24 Octobre dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

Photo du SDIS 34 (pompiers de l'Hérault)

Le maire de Villeneuve-lès-Béziers a passé la nuit dans sa mairie, la ville ayant été l’une des plus touchées par les intempéries. Quelle est la situation après ces pluies diluviennes ?

Pas de victime, mais un choc psychologique

"La situation est revenue à la normale, explique Jean-Paul Galonnier au micro de Patrick Roger. Tout est rentré dans l’ordre, le vent de terre a repris le dessus sur le vent de mer. Les eaux se sont en grande partie retirées. » Il n’y a heureusement pas eu de victime, précise le maire de la commune de l’Hérault la plus touchée par cet épisode de pluies diluviennes."

Mais quel est le bilan psychologique, quand on a vécu une telle montée des eaux ? "Au niveau psychologique, on va voir les effets aujourd’hui. Dans l’urgence, nous avons surtout vu des gens traumatisés, et qui tremblaient de froid car ils étaient trempés."

Un confort matériel comme premier soutien

Des habitants ont-ils dû être relogés ? "Au départ, il y a eu une centaine de personnes qui ont été évacuées par les services de secours, détaille le maire de Villeneuve-lès-Béziers. Une quarantaine ont passé la nuit dans une salle communale aménagée. C’était un peu la panique : que vont devenir ma demeure, mon appartement, mes meubles, c’est toujours la question. Tout ce que l’on peut apporter comme soutien dans un premier temps, c’est un confort matériel."

Quelle est l’origine de ces inondations soudaines ? Est-ce le canal du Midi qui a cédé ? "C’est surtout le canal qui a subi une double congestion, détaille Jean-Paul Galonnier, une mauvaise régulation et un violent apport des eaux de ruissellement, en particulier au niveau de l’autoroute 19, élargie à ce niveau. Cela a peut-être été sous-estimé, et on n’arrivait plus à dominer la situation."

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
13H
12H
11H
09H
07H
04H
00H
23H
22H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/