single.php

Vente de paracétamol interdite sur Internet : "Une mauvaise idée"

Pénurie dans les pharmacies : on ne peut plus acheter de Doliprane, Dafalgan, Efferalgan et autres médicaments à base de paracétamol en ligne.

paracétamol
La vente de paracétamol suspendue sur Internet. (© AFP)

Le gouvernement a interdit jusqu’à fin janvier la vente en ligne de médicaments à partir de paracétamol.

Paracétamol : le gros des ventes sur des sites étrangers

Ces produits pouvaient-ils se vendre en ligne ? "Nous avons un périmètre juridique français assez étonnant, décrypte Audrey Lecoq, fondatrice de Pharmazone, site français de pharmacie et de parapharmacie en ligne. Seuls les pharmaciens français peuvent faire de la vente en ligne de médicaments. Ils doivent valider leur site auprès de l’ANSM. Quelques sites existent, pas beaucoup. Le gros du paracétamol en ligne est vendu via des sites étrangers, ayant moins de contraintes que les sites de pharmacies françaises."

Suspendre ainsi la vente en ligne sur des sites français spécialisés est-il une bonne ou une mauvaise décision ? "C’est une mauvaise idée. C’est la même chose que lors de la période du Covid, où l’on a interdit de vendre des auto-tests sur les sites français. Les consommateurs ont pu continuer à en trouver sur des sites étrangers. On pousse les consommateurs vers des sites étrangers."

 

Une baisse des ventes d'Ibuprofène

"On maîtrise beaucoup moins l’origine des produits quand on fait cela. En France, nous avons la chance d’avoir le taux de contrefaçons le plus bas d’Europe, rappelle Audrey Lecoq, fondatrice de Pharmazone. Les sites qui, aujourd’hui, vendent des médicaments en France, sont adossés à des pharmacies. On prend le risque d’une consommation qui n’est pas la bonne et on ne connaît pas l’origine des produits."

Faut-il avoir une ordonnance pour en acheter en ligne ? "Non, vous pouvez ne pas en avoir. Si vous en avez une, vous aurez le produit remboursé, mais vous pouvez aussi en avoir sans remboursement. En France, on a dit qu’il ne fallait pas consommer d’Ibuprofène car il était dangereux quand on avait le Covid. C’était vraiment franco-français. Une étude a démontré qu’il n’y avait aucun risque. Mais on a tellement martelé aux gens que l’Ibuprofène était dangereux qu’il n’a pas retrouvé son niveau de vente antérieur : 3 millions de boîtes contre 5 millions. Tout cela s’est répercuté sur le paracétamol, qui a vu ses ventes exploser."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Découvrez les risques du paracétamol, surdose et suicide

L'info en continu
08H
07H
04H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/