Trou noir : "D'un point de vue astronomique, cette observation 'ne sert à rien'"

trou noir
La toute première image d’un trou noir enfin dévoilée. AFP

Serge Brunier, journaliste à Science & vie, astronome, photographe et auteur notamment du Petit atlas des étoiles (Larousse), était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 11 avril 2019, animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il revient sur la toute première image d’un trou noir qui vient d'être dévoilée.

Serge Brunier : "On ne sait pas vraiment ce qui se passe dans un trou noir"

Une exceptionnelle première image d'un trou noir dans l'espace a été dévoilée. De quoi s'agit-il vraiment ? "On ne sait pas ! explique Serge Brunier, journaliste à Science & vie, astronome, photographe et auteur notamment du Petit atlas des étoiles (Larousse). On ne connaît pas la nature intime des trous noirs, c'est un des mystères de la physique contemporaine, ça fait à peu près cent ans que ça dure, on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans un trou noir. En revanche, on peut très bien décrire ce à quoi ça ressemble depuis l'extérieur".

Le trou noir se situe à 55 millions d'années-lumière de la terre. "Ce n'est pas dans notre galaxie mais dans une galaxie géante de mille milliards d'étoiles, appréciée des astronomes. Au cœur de cette galaxie, on savait qu'il y avait un noyau extrêmement lumineux qui expulsait un jet de matière à la vitesse de la lumière. Il se passait quelque chose d'une énergie absolument inconcevable. Les astronomes ont pointé leurs télescopes géants dessus et ont vu ce qu'ils espéraient, ce trou noir géant.

Le principe du trou noir, c'est que son énergie est telle qu'aucune lumière ne peut s'en échapper. Si on s'en approche, on finit par aller à la vitesse de la lumière, on disparaît dans le trou noir et on ne peut pas savoir ce qu'il y a à l'intérieur."

"D'un point de vue astronomique, cette observation 'ne sert à rien'"

Finalement, à quoi sert cette découverte ? Quelle utilisation en faire ? "D'un point de vue astronomique, cette observation 'ne sert à rien' car on savait ce qu'on allait observer. Toutes les simulations donnaient exactement ce qu'on a vu car le trou noir est à la fois très mystérieux mais très facile à définir, c'est l'objet le plus simple de l'univers. Le trou noir est plus grand que le système solaire et sa masse représente pus de six milliards de fois celle du soleil."

Ce n'est pas encore cela qui nous permettra de savoir s'il y a ou non des extra-terrestres quelque part dans l'espace, estime Patrick Roger. "C'est de la recherche fondamentale, les lois de la nature qu'on essaie de comprendre. On espérait un peu que le trou noir ressemblerait à quelque chose de différent de ce que la théorie de la relativité avait prévu. Entre physiciens, il y a un trait d'humour qui court depuis pratiquement un siècle : 'À la fin, c'est toujours Einstein qui gagne !'. Car sa théorie est tellement parfaite, que tout ce qu'on a fait pour la démontrer, pensant qu'il y aurait peut-être une autre théorie plus globale au-delà de la relativité, n'a jamais marché. Pour l'instant, la relativité générale est une théorie parfaite."

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Les rubriques Sudradio