single.php

"Trop" de vacanciers ce week-end au Grau-du-Roi

Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 6 avril. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail
Le soleil et les vacances incitent certains à ne pas respecter le confinement.

Alors que quatre semaines de vacances viennent en théorie de débuter, en plein confinement, le maire du Grau-du-Roi a-t-il vu arriver des vacanciers supplémentaires ce week-end ?

 

Une certaine désinvolture

"Je suis animé par une certaine colère à voir certains braver cette obligation de confinement, confie Robert Crauste. Ce ne sont pas tant les vacanciers ou touristes stricto sensu, mais plutôt celles et ceux qui ont des résidences secondaires ou des bateaux qui ont pensé, parce que c’était les vacances et que la météo était clémente, qu’ils pouvaient braver le confinement".

"Bien sûr, il n’en est pas arrivé des milliers, mais il en est arrivé trop, estime l’édile. Malgré un dispositif de contrôle mis en place quotidiennement, nuit et jour, avec la gendarmerie et la police municipale, certains sont passés entre les mailles du filet. Ce qui est assez désagréable, c’est de voir une certaine désinvolture chez certains d’entre eux".

Un choix de résidence au début du confinement

C’est-à-dire ? "On en a croisés à vélo, alors que l’on sait que son usage est strictement limité au travail et à aller faire les courses. Hier, une famille pêchait, un autre essayait sa voile de kite-surf… Ça, c’est juste impossible. Nous sommes obligés de rappeler à l’ordre et de verbaliser. Franchement, nous sommes vent debout là-dessus".

Le préfet a pris des arrêtés afin d’interdire d’aller à la plage ainsi que les locations saisonnières. "Mais cela ne résout pas totalement la question des 27.000 résidences secondaires au Grau-du-Roi, de celles et ceux qui sont venus malgré tout", souligne le maire de la commune. "Nous sommes très vigilants, mais il y en a quand même qui n’intègrent pas. Au tout début du confinement, certains ont fait un choix de résidence. Après, on ne se déplace plus, on y reste". Du coup, constate-t-on des tensions entre vacanciers et habitants à l’année de la commune ? "Les 8.500 résidents permanents se tiennent aux restrictions du confinement de façon générale. Mais il y a une certaine intolérance qui s’installe, ils ne sont pas les bienvenus".

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !

L'info en continu
20H
19H
18H
17H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/