Travailleurs détachés : manifestation à Bordeaux

Face à la concurrence “déloyale” des travailleurs détachés, les ouvriers du BTP ont manifesté à Bordeaux mercredi 12 novembre.

Thumbnail

La grogne des ouvriers du bâtiment français pourrait éclater rapidement. Symbole de cette colère, les ouvriers du groupe Eiffage dans le Grand Sud-Ouest refusent un accord de compétitivité proposé par leur direction. Cet accord leur imposerait de travailler 42 heures payées 35, pour faire face à la concurrence des travailleurs détachés. En cas de refus, le groupe menace de licencier 700 personnes, soit la moitié des effectifs. Les ouvriers d'Eiffage ont défilé hier dans la rue à Bordeaux.