Trafic des trains fortement perturbé dans le Sud : la galère des usagers

Une vraie galère pour tous les usagers : la circulation des trains sur l'axe est-ouest du sud de la France est perturbée jsuqu'au 4 novembre prochain.

Le trafic ferroviaire rétabli dans le sud-est après une nuit de galère 
Le trafic ne reviendra pas à la normale avant le 4 novembre prochain.

Reportage Sud Radio de Christine Bouillot

 

Conséquence de ces inondations, la ligne SNCF au niveau de Béziers a été fortement endommagée. Une partie des rails ne reposent plus sur rien. Les travaux de remise en état devrait durer au moins dix jours, jusqu’au 4 novembre annonce la SNCF. Une vraie galère pour tous les usagers des trains dans cette région, mais pas seulement. En effet, les répercussions se font ressentir jusqu’à Toulouse, voire au-delà.

 

Tout le sud de la France impacté

Cela fait deux jours que Mathilde et Damien sont coincés en gare de Toulouse. Impossible pour les deux étudiants de rentrer chez eux à Marseille. "On vient de voir, on est obligé de faire Toulouse-Paris, Paris-Marseille pour pouvoir rentrer chez nous. Il n’y a pas de ligne directe, il va falloir passer la nuit à Paris, c’est la galère".

C'est une ligne stratégique. Depuis l’effondrement de la ligne au niveau de Villeneuve-les-Béziers, c’est tout l’axe Est-Ouest dans les deux sens de tout le sud de la France qui est impacté. Juliette, qui a un rendez-vous professionnel à Bordeaux, se confie au micro de Christine Bouillot : "je suis bloquée à Toulouse, parce que les trains sont acheminés du Sud-Est. Tout le trafic est coupé entre Toulouse et Bordeaux. Je suis donc contrainte de prendre le bus".

 Les trains s’arrêtent à Narbonne

Très logiquement, la SNCF conseille à tous les voyageurs qui le peuvent de reporter leur voyage ou de passer par Paris. Annabelle reproche surtout le manque d’informations : "c’est nul, on nous prévient au dernier moment. Et encore, si je n’avais pas regardé, je serais arrivée à la gare et n’aurais même pas su que mon train était annulé".

Pour l’instant, les trains s’arrêtent à Narbonne. Andrea ne sait pas comment rentrer chez elle à Giron, en Espagne : "ils m’ont dit c’est annulé, si personne ne vient vous chercher à Narbonne, c’est mort". Le retour à la normale n’est prévu que le 4 novembre prochain.

 

"J'ai quatre jours de vacances, je voulais aller voir ma famille à Marseille. Je sais pas si ça va être possible" - Luna

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !