single.php

Trafic de drogue : "Il y a les paroles et il y a les actes, on n'a pas d'acte..."

La sécurité au quotidien et la lutte contre les séparatismes sont à l’ordre du jour d’un séminaire gouvernemental mercredi 9 septembre. La première priorité du gouvernement est la lutte contre les trafics de stupéfiants, a prévenu Gérald Darmanin, le ministre de l'intérieur, qui veut en faire "l'alpha et l'oméga" de sa politique. Le trafic de drogue pourrit la vie des habitants dans certains quartiers, comme celui de Stalingrad dans le 19e arrondissement de Paris.

cannabis
Faut-il légaliser l'usage du cannabis récréatif en France ? C'est ce que préconise un rapport du CESE. (AFP)

Reportage sur place de Clément Bargain pour Sud Radio

 

"On ne peut plus sortir le soir, on se fait arracher le portable, le sac, on ne peut plus porter de bijoux"

Dans ce quartier, le trafic de drogue se fait à ciel ouvert : ici, il est possible de trouver toutes sortes de stupéfiants. "C'est devenu un quartier de pouilleux, de voyous  de drogués !" déplore un habitant désabusé.

Le trafic de drogue engendre des violences, un climat de peur s’est installé dans le quartier de Stalingrad. "On ne peut plus sortir le soir, on se fait arracher le portable, le sac, on ne peut plus porter de bijoux confie Michelle, qui vit ici depuis plus de 45 ans. Il arrive un moment où ce n'est plus possible..."

 

"Il y a les paroles et il y a les actes, on n'a pas d'acte et ça c'est vraiment un gros problème..."

Habitants et commerçants ne savent plus quoi faire malgré les nombreux signalements. Pour Hakil, propriétaire d’un café juste en face d’un parc devenu le repaire des toxicomanes, "j'ai des clients qui sont constamment ennuyés quand ils déjeunent en terrasse raconte-t-il. Comment voulez-vous qu'on travaille ? On a des charges super chères à payer, des loyers à payer, des impôts à payer, on s'en sort comment ?"

Il reste très sceptique et n’attend plus rien du gouvernement : "une fois par mois ils font une petite descente, ils rentrent dans le jardin, ils les virent du jardin explique Hakil. Mais une fois qu'ils les virent du jardin et que les forces de l'ordre repartent, ils reviennent tout de suite !"

 

Des riverains abandonnés qui n’attendent plus rien du gouvernement : "on les a tous eus, ils ne font rien ! constate l'un d'eux amèrement. Sarkozy devait faire beaucoup de choses, il n'a rien fait !" Selon Hakil, "il y a les paroles et il y a les actes, on n'a pas d'acte et ça c'est vraiment un gros problème..."

Les habitants attendent des mesures concrètes et immédiates, comme une présence policière 24H/24.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

L'info en continu
09H
07H
05H
04H
00H
23H
22H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/