Tarifs bancaires, frais d’incidents… Votre banque va-t-elle vous aider ?

Les banques françaises ont réalisé 5,5 milliards de bénéfices dans des paradis fiscaux
Le double discours des banques choque l'Association française des usagers des banques.

Serge Maître, président de l'AFUB (Association française des usagers des banques), était l’invité de Cécile de Ménibus le 13 décembre 2018 sur Sud Radio dans "La vie en vrai", à retrouver du lundi au vendredi à 6h50.

Les annonces faites par le président de la République laissaient entendre que, quel que soit le nombre d’incidents bancaires dans le même mois, les frais facturés par les banques seraient limités à 25 euros.

Aucun engagement de la part des banques

"C’est ce que l’on avait cru comprendre en lisant le communiqué du service de presse de la présidence, confirme Serge Maître, de l'Afub. Mais les banques ont un autre discours. Cet engagement auquel Emmanuel Macron fait référence, au niveau des banques, ce n’est pas vrai. Concrètement, elles disent que le plafond sera librement fixé pour chaque banque. 15, 25, 50 euros... Elles n’ont pas pris d’engagement. Cela tient de l’effet d’annonce".

En effet, les établissements bancaires disent, pour leur part, que le plafonnement sera fixé librement par chaque établissement en fonction de ses propres coûts et de sa politique tarifaire. "Nous sommes sidérés, confie Serge Maître,  l'Afub existe depuis 31 ans, c’est la première fois que l’on voit une telle duplicité . Il y a la réalité de la présidence de la République et la réalité bancaire ; nous autres, les usagers, nous n'avons pas affaire au président mais à notre banque".

Cliquez ici pour écouter  "La vie en vrai" avec Cécile de Ménibus

Retrouvez "La vie en vrai" du lundi au vendredi à 6h50 sur Sud Radio, dans la matinale présentée par Cécile de Ménibus. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio