Santé : SOS médecins rejoint la grève

L'association SOS médecin a décidé de rejoindre le mouvement de grève des médecins libéraux.Mais ses médecins devront tout de même travailler, réquisitionnés par les autorités pour faire face à la pénurie de médecins de ville.

Thumbnail

Alors que le mouvement de grogne des médecins généralistes a débuté le 23 décembre dernier, SOS médecin a décidé de les rejoindre ce lundi dans cette grève prévue pour durer au moins jusqu'au 31 décembre prochain.Cible des griefs des blouses blanches, le projet de loi de santé du gouvernement qui prévoit notamment la généralisation du tiers payant. Une prestation trop compliquée à mettre en place selon les médecins libéraux qui réclament également une revalorisation du tarif de consultation.
Selon la confédération des syndicats de médecins français, le mouvement reste très suivi avec 80% des cabinets médicaux fermés.Mais SOS Médecins n'aura pas l'occasion de débrayer dans les faits, puisque l'ensemble des structures de l'association ont été réquisotionnées pour faire face à la pénurie de médecins de cabinet et à l'engorgement des services d'urgences.La semaine dernière, après seulement une journée de grève, les médecins urgentistes avaient obtenu de Marisol Touraine la limitation de leur temps de travail hebdomadaire à 48 heures et la rémunération des heures supplémentaires au-delà de la 39e heure.