Salomé Berlioux : "Dans un contexte de crise, la peur n'a pas connu de frontières"

Salomé Berlioux, directrice de Chemins d’avenirs, rapporteuse d’une étude sur la jeunesse en milieu rural, auteure de "Nos Campagnes suspendues" (éditions Observatoire) était l’invitée d’André Bercoff, mercredi 14 octobre, sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Salomé Berlioux invitée d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

La crise sanitaire n'a fait qu'accroître les inégalités sur le territoire entre les zones rurales et les grandes métropoles. Dans son dernier livre, Salomé Berlioux, tente de donner un aperçu de cette France en partant à la rencontre de ces invisibles.

Un confinement subi de plein fouet

Issue d'un territoire "très rural", dans le centre de la France, Salomé Berlioux s'est aperçue pendant la crise sanitaire "que l'on parlait une fois de plus surtout des grandes métropoles et beaucoup moins des zones rurales, des villes moyennes et des petites villes". Si ces territoires étaient moins concernés par la circulation du virus, le confinement a été vécu "de plein fouet". Il y avait les enfants à la maison avec toutes les difficultés que cela supposent, le télétravail n'était pas adapté pour la plupart des métiers de ces territoires et de nombreux problèmes économiques se sont posés, énumère l'auteure du rapport remis à Jean-Michel Blanquer.

Dans son dernier livre, Salomé Berlioux est partie dans ces territoires, pour échanger avec eux. "Des artisans, des commerçants, des hôteliers, des professeurs, des agriculteurs, des jeunes et des séniors", présente-t-elle avec des témoignages "qui sont à la fois une forme d'incarnation et attire la lumière sur cette France-là".

Une grande diversité de situations

Parmi les seniors, il existe "une grande diversité de situations", note la directrice de Chemins d'Avenir. "Il y a des personnes âgées qui ont par exemple décidé d'aller se confiner dans une résidence secondaire dans le sud de la France où qui y vivent parce qu'ils l'ont décidé à un moment donné de leur retraite", explique Salomé Berlioux. Néanmoins, de nombreuses personnes qui habitent dans des territoires très isolés depuis toujours "n'avaient pas le loisir d'applaudir à leur fenêtre comme on pouvait le faire dans le cœur de Paris ou de Lyon", les empêchant de "voir d'autres visages", déplore-t-elle.

"La proximité des liens humains qui pour des raisons de maillage des territoires n'est pas évidente", souligne la rapporteuse qui témoigne de cas où "l'on ne peut pas descendre facilement pour aller chercher son pain ou ses courses". Ce n'est pas pour autant, selon l'auteur, qu'une personne âgée a une vie facile dans les métropoles, mais elle insiste sur "les inquiétudes" que peuvent causer le désert médical, dont un habitant des zones rurales sur deux subit en temps normal. "Dans un contexte de crise, la peur n'a pas connu de frontières", conclut l'invitée.

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

 

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !