Rouvrir malgré l'interdiction: "Aucun théâtre au monde n'a été un cluster!"

Aller au théâtre ce week-end? Ce n’est pourtant pas la fin des restrictions, mais certains lieux vont quand-même accueillir du public. L'opération "théâtres ouverts" a été lancée sur les réseaux sociaux par un théâtre avignonnais. D'autres structures lui emboîtent le pas et ouvriront aussi samedi de 15h à 16h. Cela sera notamment le cas à Marseille.

Pour la réouverture des salles de cinéma, plus de 400 films sont en attente de pouvoir être projetés sur les étagères... (Gabriel BOUYS / AFP)
Reportage Sud Radio de Lionel Maillet

 

Rouvrir ses portes au public, même si ce n’est que pour une heure et que c’est interdit, Christophe Pecoraro n’y voit pas de la désobéissance: il dirige le théâtre de l’Archange, et évoque son "envie de parler avec le public, pour évoquer la situation très délicate en ce moment, et le manque de logique de cette organisation au niveau national."

"On est en train de faire passer, en France, l'idée que la culture se résumerait à Netflix... C'est un truc de fou !" - Christophe Pecoraro

 

Cet autre établissement maintient des ateliers théâtres clandestins

Un cauchemar qui dure depuis le 30 octobre dans cet autre théâtre marseillais. Officiellement fermé... Mais à l’abri des regards, les cours pour enfants ont repris par petits groupes depuis le début de l’année. "On prend des précautions, on se lave les mains, on porte le masque, on respecte tant que faire se peut tous les gestes barrière... Je n'ai jamais eu l'impression de prendre des risques de quoi que ça soit avec qui que ça soit..." 14 ateliers par semaine, et pas un cas de covid selon le directeur:

"Cela fait depuis huit mois qu'on est en pointillé, on est obligés d'avoir des activités sinon c'est catastrophique. C'est pas les petites aides qu'on a par-ci par-là qui vont faire tenir le lieu!"

Des risques? "Pas plus de que dans une salle de classe ou dans un centre culturel", rétorque -t-il. Ces cours clandestins n’arrêteront qu’a une condition : le reconfinement.

 

"Pas une désobéissance, de la communication. Quand on voit les magasins bondés... Aucun théâtre au monde n'a été un cluster !" - Christophe Pecoraro