single.php

Retour aux collèges et aux lycées : "Terminer le programme n’aurait pas beaucoup de sens"

Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 2 Juin. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

La deuxième phase de déconfinement débute dans les écoles, collèges et lycées. En zone orange, les enfants vont pouvoir reprendre le chemin des écoles, ainsi que les lycées professionnels. En zone verte, les 4e et 3e devraient pouvoir rejoindre leurs camarades du collège. Que change concrètement ce 2 Juin pour les professeurs ?

 

Nul ne sait qui va rentrer ou non

"On a du mal à s’y retrouver car il y a toujours un décalage entre le temps politique et l’effectivité des mesures, estime Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU. Nous avons appris jeudi dernier de la bouche du Premier Ministre cette différence entre zones orange et le reste en vert. Nous avons un protocole à appliquer pour recevoir les élèves dans des conditions raisonnables. C’est clairement assez difficile, cela suppose de faire beaucoup de choses en amont."

"Il est clair que cette semaine, dans la majorité des zones, les 4e et 3e ne seront pas en classe ce matin, précise Frédérique Rolet. Pour la plupart ce sera jeudi, ce qui laisse deux jours aux équipes pour se mettre en place. Il va falloir faire une alternance entre 6e/5e et 4e/3e. Avec le principe du volontariat des familles, que nous avions critiqué, on ne sait pas qui va rentrer, constate la secrétaire générale du Snes-FSU. À la lumière de ce qui s’est passé dans les zones vertes, ce ne sont pas forcément les élèves les plus en difficulté qui sont rentrés à l’école."

 

Conforter les apprentissages

Au 2 juin, cela valait-il le coup de reprendre, pour les collégiens et les lycéens ? "Je crois que cela sert à quelque chose, car cela permet d’avoir une sorte de sas entre le confinement et la rentrée. Certains ont connu des deuils, des choses difficiles. La majorité ont eu des difficultés à s’adapter à l’enseignement à distance. Ce n’est pas la même chose que d’avoir un professeur qui vous aide à côté de vous, des camarades de classe. Là, l’idée est de recréer des habitudes de travail collective, et de reprendre certaines notions qu'ils n’ont pas comprises en vidéo conférence."

Que compte-t-elle faire quand elle va reprendre ses enseignements au collège ? "Plutôt conforter les apprentissages et revenir sur la période du confinement, voir ce que les élèves n’ont pas compris, explique Frédérique Rolet. Terminer le programme n’aurait pas beaucoup de sens car vous n’aurez pas toujours les mêmes élèves. Nous avons des groupes de quinze élèves maximum, selon la taille des classes, car il a fallu pousser les meubles et écarter les tables."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

 Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !

L'info en continu
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/