Réforme des retraites : que retenir des annonces d'Élisabeth Borne ce vendredi ?

Ce vendredi, Elisabeth Borne a abordé la réforme des retraites. Elle a rappelé l'objectif fixé à 65 ans mais se dit ouverte à la discussion.

Avant une annonce officielle pour le 15 décembre prochain, Elisabeth Borne prend la parole pour la première fois sur le sujet des retraites. La première ministre évoque les contours de la prochaine réforme dans les colonnes du Parisien Aujourd'hui en France. L'objectif reste le même pour le gouvernement et Emmanuel Macron : 65 ans. Mais rien n’est totalement fixé.

Qui sera concerné par cette réforme des retraites cette année ?

Elisabeth Borne se veut plutôt prudente. "Les concertations ne sont pas terminées" assure-t-elle… alors que s’est ouvert hier le troisième cycle de négociations entre Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, et les syndicats.

Alors, oui, la volonté de l’Exécutif c'est une retraite à taux plein à 65 ans d’ici 2031… "mais si un autre chemin permet d’atteindre les mêmes résultats, on peut en discuter" assure la Première Ministre dans Le Parisien.

Une chose est sûre, cette réforme verra le jour cet été. Et, donc, si l'âge de départ est bien fixé à 65 ans, ce seront ceux nés au second semestre 1961 qui partiront à la retraite, c'est-à-dire ceux qui auront donc 62 ans et quelques mois. Ces quelques mois de plus qui seront désormais nécessaire pour partir à la retraite, en tout cas pour cet été 2023. Ça sera ensuite quelques mois de plus l’année suivante… et ainsi de suite.

Cette réforme des retraites, progressive, prendra totalement forme en 2031 avec une retraite à 65 ans à taux plein.

"La réforme ne sera pas uniforme"

Elisabeth Borne a abordé plusieurs points comme la pénibilité, les travails lourds. "On doit permettre aux personnes cassées de pouvoir partir un peu plus tôt à la retraite" explique la locataire de Matignon. "La réforme ne sera pas uniforme, rappelle-t-elle, on tiendra compte des situations de départ".

Un départ qui se fera avec une pension minimum de 1200€, soit 85% du SMIC contre 81% aujourd'hui. Elle sera ainsi nettement revue à la hausse. En tout cas ça, ce sont pour ceux qui auront cotisé à 100%. L’âge du taux plein sera lui maintenu à 67 ans. Donc, sauf exception, aucun français ne pourra ainsi partir à la retraite après 67 ans et plus et ne pas avoir ses pensions à taux plein.

Une réforme des retraites qui s’appliquera donc dès l’été prochain si elle est votée. Pour cela, la majorité compte sur l’aide des Républicains.