Professeurs retraités remplaçants : "C'est une invention pour amuser la galerie !"

L’absentéisme chez les professeurs bat des records : plus de 10% suivant les académies à cause du Covid. À tel point que l’Éducation nationale fait appel aux jeunes retraités pour faire des remplacements, mais les volontaires ne sont pas légion...

professeurs protocole sanitaire
Les enseignants ont manifesté le 13 janvier contre le protocole sanitaire dans les établissements scolaires. © AFP

Reportage de Lionel Maillet pour Sud Radio

 

Professeurs retraités remplaçants : "Ça fait un peu pansement, cache-poussière"

Fraîchement retraitée et déjà rappelée par l’Éducation nationale, Corinne Vial ne veut pas aller faire des remplacements. En tout cas, pas dans ces conditions : "je l'ai mal pris par rapport à mes collègues ! C'est le mépris avec lequel ils sont traités qui m'a heurtée, explique-t-elle. S'il y avait un cas de force majeure, je serais la première à donner un coup de main. Mais on nous demande de venir au pied levé, sans prendre en compte une situation globale qui n'est plus gérable, qui accumule les problèmes au jour le jour".

Pour faire face à 14% d’absentéisme et plus de 4.000 professeurs indisponibles notamment à cause du Covid, l’académie d’Aix-Marseille tente de recruter tous azimuts. "Ça fait un peu pansement, cache-poussière d'appeler des retraités qui sont peut-être des personnels fragiles, dénonce Céline Peccini, la secrétaire adjointe du SNUIPP. C'est vraiment scandaleux de les faire venir en classe alors qu'il y a longtemps qu'on dit qu'on a besoin d'enseignants supplémentaires dans les écoles".

"C'est une invention pour amuser la galerie !"

Dans les lycées professionnels, la situation est encore plus chaotique, avec des profs très rarement remplacés. "Un professeur spécialiste en maintenance nautique ou en génie électrique ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval !", souligne Nicolas Voisin, qui enseigne à Marseille." Les retraités et les étudiants dont nous parle le recteur et le ministère, c'est une aberration. Pour lui, c'est une invention pour amuser la galerie !"

"Il n'y a pas cours et ça rajoute au désespoir et au chaos qui règnent dans les lycées professionnels. Avec les 5 ou 6 protocoles qu'ils nous ont fait depuis Noël, les élèves rentrent chez eux parce qu'ils ne comprennent plus rien aux dispositifs".

 

 

Le rectorat souligne que les salaires des remplaçants sont les mêmes qu’au moment de leur départ à la retraite.

Aurélie

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !