Pass sanitaire : "les gens jouent vraiment le jeu"

Que ce soit dans les fêtes foraines, dans les restaurants ou à la SNCF, le pass sanitaire est désormais en place. Quel premier bilan en tirent les personnes qui travaillent dans ces lieux ? Elles ont témoigné dans "Les vraies voix" le 10 août 2021 sur Sud Radio.

Le pass sanitaire est aujourd'hui demandé à l'entrée de nombreux lieux accueillant du public. (© AFP)

“À la Fête des Loges, la fréquentation est en dessous des années précédentes"

Jeff fait partie du comité de La Fête des Loges, une énorme fête foraine annuelle qui a lieu jusqu’au 15 août 2021. "On a eu une grosse baisse de fréquentation quand ça a été mis en place. Le premier dimanche on s’est dit : ‘c’est une petite baisse, ça va aller’. Et maintenant c’est 60% de baisse. Puis on s’est coordonnés [avec d’autres parcs d’attractions] pour voir si ce n’était pas le mauvais temps. Et en fait non. Ça a été une catastrophe.

On a mis le pass sanitaire à l’entrée de la Fête des Loges. Deux fêtes foraines l’ont mis à l’entrée des manèges. Il n’y a pas eu de conflits, de tensions. En revanche, dès que les gens entendent dire qu’il y a le pass sanitaire à la Fête des Loges, ils ne viennent plus. Globalement, en termes de fréquentation, on est en dessous des années précédentes."

Benjamin Berge : "tous mes serveurs ont un téléphone avec TousAntiCovid Vérif en poche"

Benjamin Berge est chef du restaurant Le Coq de la Place, à Rodez, et vice-président de la branche restauration de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie, dans l’Aveyron. Le pass sanitaire a-t-il induit une baisse de fréquentation dans son établissement ? "C’est compliqué de dire puisqu’on n’a eu qu’une journée et demie de baisse de visibilité. Pour l’instant, hier, on n’a pas vraiment senti l’impact. En plus, il fait beau, on est en ville, donc on ne sait pas si la fréquentation a baissé à cause du pass sanitaire ou parce que les gens ont changé leur fusil d’épaule pour partir pour les lacs pour faire du tourisme.

Tous mes serveurs ont un téléphone en poche. Ils ont tous mis l’appli TousAntiCovid Vérif. On a un salarié qui fait les vérifications et envoie les gens s’installer. Et si les gens s’installent d’eux-mêmes, le serveur est apte à les accueillir et leur demander le pass gentiment. Les gens jouent vraiment le jeu."

Frédéric Fournier : "la SNCF a mis en place un dispositif pour fluidifier le flux de voyageurs"

Enfin, Frédéric Fournier est secrétaire général des services à l’UNSA Ferroviaire. Selon lui, globalement, les gens sont satisfaits de la manière dont se passent les contrôles. "Dans le cadre du contrôle pré-embarquement, on vérifie que nos clients bénéficient bien d’un pass sanitaire. Puis, s’ils ont le pass sanitaire, on leur remet un bracelet bleu pour se présenter à un second contrôle, qui est celui des titres de transport. C’est un dispositif que la SNCF a mis en place pour fluidifier les flux de voyageurs. Les remontées sont plutôt positives. Les clients ne se plaignent pas de délais trop longs et sont satisfaits de la manière dont ça se passe."

 

Cliquez ici pour écouter "Les vraies voix" avec Jean-Marie Bordry
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !