Paris : la gare de Lyon fermée tout le week-end pour travaux

Le parvis de la gare de Lyon, à Paris ©FRANCOIS GUILLOT / AFP
Le parvis de la gare de Lyon, à Paris ©FRANCOIS GUILLOT / AFP

Aucun train n'arrive ni ne part de la gare de Lyon ce week-end, en raison du remplacement du système d'aiguillage.

Des travaux d'une ampleur inédite touchent les gares de Lyon et de Bercy à Paris ce week-end, provoquant l'interruption totale du trafic.

Le système d'aiguillage des trains, vieillissant, doit être remplacé par une tour de contrôle ferroviaire. Les travaux se poursuivront jusqu'à lundi matin, obligeant la SNCF à reporter le trafic vers d'autres gares tout au long du week-end.

Dans les couloirs de la gare de Lyon, où l'interruption totale du trafic constitue une première, selon la SNCF, un calme inhabituel régnait samedi matin, seuls de très rares voyageurs découvrant qu'ils ne pourraient pas prendre le train.

Parmi eux, un Suisse d'une cinquantaine d'années, arrivé le matin même de Nantes, qui pensait pouvoir rentrer chez lui en prenant un TGV direct pour Neuchâtel, mais a concédé à l'AFP que "ce sera compliqué. A priori, il va falloir que je passe par Bâle, en partant de la gare de l'Est. Ca va me rallonger de trois heures."

"Nous avons prévu des itinéraires de substitution et des moyens de transport de substitution (...) C'est un opération d'ampleur exceptionnelle, Nous ne pouvions pas faire autrement", a expliqué Florence Parly, directrice générale de SNCF Voyageurs.

Pour terminer les travaux d'ici lundi, 600 agents de SNCF Réseau ont été mobilisés. Et la SNCF Mobilités, de son côté, a fait appel à 700 personnes pour conseiller les voyageurs dans les gares. "Le dispositif d'information a démarré très en amont", a insisté Florence Parly, en  rappelant par ailleurs que la circulation reprendrait "normalement" sur les tronçons concernés dès lundi matin.

À partir de lundi, l'itinéraire des 980 trains circulant quotidiennement de cette zone sera enregistré dans un ordinateur qui actionnera automatiquement l'aiguillage, depuis une tour de contrôle située à Vigneux-sur-Seine, à 20 kilomètres au sud de Paris

L'opération, d'un montant de 200 millions d'euros, s'inscrit dans un cadre plus large de modernisation des systèmes d'aiguillage de la SNCF.

Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio