Nouvelle révélation dans le meurtre de la petite Maëlys

Maëlys
AFP

Nordahl Lelandais est arrivé vers 20 heures dans un convoi de gendarmerie à la salle des fêtes où avait disparu Maëlys, dans la nuit du 26 au 27 août 2017. Outre les magistrats, des enquêteurs, les avocats du suspect et des parties civiles, la famille de Maëlys et des témoins ont participé à la reconstitution. La voiture du principal suspect se trouvait sur le parking, dissimulée dans un container.

Vers 22 heures, après deux heures passées sur place, le cortège (200 gendarmes étaient présents) accompagnant Nordahl Lelandais est sorti de la salle des fêtes. Au milieu du convoi, les journalistes présents ont pu voir l'Audi de Lelandais conduite par un gendarme, avec sur le siège passager un mannequin figurant Maëlys.

Retraçant le parcours du suspect la nuit fatale, le cortège ne s'est pas directement rendu à Domessin (Savoie) au domicile des parents de Nordahl Lelandais où la dépouille de la fillette aurait été déposée. À mi-chemin, le cortège a fait une étape inattendue dans une zone commerciale à la sortie de Pont-de-Beauvoisin. Enquêteurs et mis en cause se sont longuement arrêtés près d’un Hyper U dans une voie déserte, isolée derrière des hangars à proximité de la rivière du Guiers. À cet endroit précis, les gendarmes ont tendu des draps pour empêcher aux photographes de travailler. Cette étape a-t-elle eu lieu sur les indications de Nordahl Lelandais, qui avait été auditionné vendredi dernier, par les juges d'instruction en charge de l'enquête ? S’agit-il du lieu du crime ? Rien n'a filtré pour le moment.

Beaucoup de questions restent en suspens comme la façon dont est morte la petite fille. Nordahl Lelandais a avoué lui avoir infligé la gifle, qu’il affirme être à l’origine de sa mort "accidentelle" ? A-t-il entreposé le corps de la fillette dans cette zone commerciale isolée avant de revenir au mariage ? À quel moment est-il allé déposer le corps dans la montagne ? À l’heure actuelle, un an après le mettre de la petite fille, ces questions restent sans réponse. Nordahl Lelandais a été mis en examen pour "enlèvement" et incarcéré le 3 septembre 2017 après la découverte d'une trace ADN de Maëlys dans son véhicule, puis pour "meurtre".

Les rubriques Sudradio