single.php

Monteux : un rassemblement organisé en hommage à Lola

De nombreux villes et villages organisent des hommages et des marches en mémoire de la petite Lola, assassinée de façon barbare.

Au-delà de l’hommage parisien autour d’Éric Zemmour, quelques rassemblements et marches blanches sont organisées vendredi 21 octobre en mémoire de la jeune Lola, assassinée il y a une semaine.

Lola : "Un rassemblement de solidarité"

En sus de Fouquereuil, des Français vont se rassembler à Lyon, Agen, Rouen, Nantes, mais aussi dans des communes plus petites comme Monteux, dans le Vaucluse, petite ville de 14.000 habitants. "Nous, c’est un rassemblement de solidarité fait par une association, explique Patrice de Camaret, président de l’association Monteux Ma ville. Ce n’est pas une marche blanche car il est statique. C’est pour exprimer notre solidarité avec la famille de Lola, et aussi un hommage que l’on rend à cette petite fille victime d’une barbarie indicible et qui nous touche tous. Particulièrement les parents et les grands-parents."

Les parents de Lola appellent au respect et à la dignité. "C’est tout-à-fait ce que nous faisons. Nous sommes dans une petite commune. Nous sommes là pour aider les gens dans leurs problèmes quotidiens. Indépendamment des courants d’opinion, il y a une mobilisation, une conscience de tout le monde pour dire que cela suffit. C’est un moment de grand recueillement, mais aussi de prise de conscience pour nous tous."

 

Une barbarie qui nous concerne tous

"C’est aussi un rassemblement pour exiger que les manquements que l’on constate et qui ont conduit à ce drame ne se reproduisent plus, précise Patrice de Camaret, président de l’association Monteux Ma ville. Bien sûr qu’il y a un aspect dans lequel l’on demande au pouvoir public et exécutif de prendre les mesures pour nous protéger parce que nous en avons besoin."

Existe-t-il une crainte face à des actes de violence de plus en plus nombreux ? "Je pense qu’aujourd’hui les gens se rendent compte que ce qui est arrivé ailleurs peut arriver un peu partout. Peut-être que c’est plus fréquent dans les grandes villes, mais on sent un phénomène de violence et d’insécurité qui s’accroit. Il y a de plus de plus de cambriolages, c’est le plus bas niveau d’insécurité. Cette barbarie nous touche tellement que l’on se dit que l’on est tous concernés."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

 

L'info en continu
03H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/