single.php

Marie-Pierre Pé : "Ce sont des images qui portent un préjudice terrible sur notre filière"

Par La Rédaction

Marie-Pierre Pé, directrice du Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras (CIFOG), était l'invitée de Jean-Marie Bordry lundi 17 août dans l’émission "Les vraies voix de l'été" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à partir de 17h.

vidéo élevage L214
Une vidéo publiée par L214 mettant en accusation un élevage de canards dans les Pyrénées-Atlantiques. (AFP Photo / Handout / L214 )

Après une vidéo choc, diffusée par L214, l'association animaliste demande la fermeture d'un élevage de canards situé dans les Pyrénées-Atlantiques. Marie-Pierre Pé, directrice du CIFOG, à laquelle appartenait l'élevage nous fait part de son indignation.

Une condamnation sans détour

"Totalement choquée", Marie-Pierre Pé confie "condamner cet élevage et les conditions dans lesquelles les animaux sont détenus, si ces images sont avérées". Un doute persiste encore, puisque l'éleveur en question indique que certaines séquences ne proviendraient pas de son domaine. "Nous avons demandé à ce que les animaux sur place puissent être rapidement relogés pour ne pas subir de souffrances", assure la directrice de l'interprofessionnel.

L'éleveur pointé du doigt appartient à la filière de Marie-Pierre Pé qui, dans un premier temps, préfère "écouter et observer". "Il y a une inspection qui a été diligentée par les services vétérinaires et c'est ce rapport qui va permettre d'objectiver la situation par des experts", indique la directrice du CIFOG. Quoiqu'il en soit, "il y a quand même des choses à regretter sur cet élevage, l'éleveur ne le nie pas", reconnaît-elle.

Un coup dur pour la profession

Malgré tout, la responsable de l'interprofessionnel craint "un lynchage de notre filière pour promouvoir une alimentation végétarienne". Un coup politique donc de la part de L214, habituée de dénoncer les maltraitances animales dans des vidéos filmées clandestinement. "Et ça marche, parce qu'on médiatise énormément ce fait à partir de là, on donne la parole pour promouvoir une consommation végétarienne", regrette Marie-Pierre Pé.

Si les images s'avèrent authentiques, elle assume sans détour qu'il faut "fermer l'élevage". "Je n'ai jamais vu pareille chose, ce sont des images qui portent un préjudice terrible sur notre filière", déplore-t-elle. "C'est une catastrophe pour nous que l'on puisse associer ces images à nos produits", regrette Marie-Pierre Pé. Du côté de l'interprofession, une démarche "de progrès" est menée "pour tirer tout le monde vers le haut", rassure sa présidente.

 

Cliquez ici pour écouter "Les vraies voix de l'été" avec Jean-Marie Bordry

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/