single.php

Marc Menant : "Ils veulent nous faire croire qu’on a une identité à partir d’une religion"

Par La Rédaction

Marc Menant, journaliste et écrivain, auteur de "La laïcité dévoilée" (aux éditions Ramsay) était l’invité d’André Bercoff, jeudi 17 octobre sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Marc Menant invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Comme beaucoup de défenseurs de la laïcité, Marc Menant est de "par son éducation", un "bouffeur de curé". Une éducation qui l'a mené à devenir un ardent partisan de la laïcité. Il écrit aujourd'hui un livre pour "dévoiler la laïcité".

 

Liberté, égalité, fraternité

Bercé depuis sa tendre enfance "dans l'idéal républicain", Marc Menant pense que "la liberté ne peut être dissociée de la fraternité et de l'égalité". Ancien enseignant à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), il a vu "monter ce qu'on appelle aujourd'hui l'islamisme". "Je l'ai vu pointer puis fleurir", raconte-t-il. "Cela m'agaçait".

Déjà passionné par les questions de laïcité, Marc Menant lit "tous les livres qui m'arrivaient". Mais il en resta là, "ils étaient souvent de la mauvaise philosophie", regrette-t-il. Et un jour, son frère "se fracasse la tête dans ses escaliers en ayant confondu la porte qui conduit à l'endroit le plus intime avec celui qui descend à la cave". Il est conduit à l'hôpital de Montfermeil, dans un état très critique, "il est entre la vie et la mort". 

La religion, une "opinion comme les autres"

Marc Menant lui rend évidemment visite et constate les lourdes démarches pour pouvoir arriver à sa chambre. "Vous devez vous présenter à un interphone, vous rendre dans une pièce, vous équiper de masques...". Tout un protocole obligatoire, dont l'imam qui venait rendre visite à la défunte voisine du frère de Marc Menant n'avait pas à s'y soumettre. "Mon neveu interpelle l'infirmière qui lui intime l'ordre de se taire", rapporte-t-il.

Pour Marc Menant, la laïcité ne s'arrête pas à l'interdiction du port du voile. "Il s'agit d'aucun signes visibles de la religion", affirme-t-il. Il rappelle qu'aux dernières élections européennes, un parti "islamiste" a présenté des candidats qui ont recueilli près de "75 à 80% dans certains quartiers". Pour lui, "on essaie de nous faire croire qu'on a une identité à partir d'une religion. La religion dans l'esprit laïque, c'est une opinion parmi les autres, elle n'a pas de prééminence sur la citoyenneté".

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/