Manifestations contre les retraites à Pau : "il y a une entourloupe d'Édouard Philippe"

Emmanuel Macron est à Pau depuis le 13 janvier. Le Chef de l'État a présidé le sommet du G5 Sahel avec les Présidents des 5 pays d'Afrique concernés par la lutte contre Daesh. Objectif : ajuster et même renforcer avec 220 militaires de plus le dispositif de la force Barkhane et la création d'une Task Force Européenne. En marge de ce sommet, plusieurs syndicats avaient appelé à manifester contre la réforme des retraites. Des manifestants qui ont tenté de se faire entendre du chef de l'État. Christine Bouillot de Sud Radio était sur place.

Emmanuel Macron a présidé le sommet du G5 Sahel avec les Présidents des 5 pays d Afrique concernés par la lutte contre Daesh. © AFP

 

Manifestations contre les retraites : "il y a énormément de gens qui sont de plus en plus motivés"

Tenus à bonne distance du château d'Henri IV par l'imposant dispositif de sécurité, une seule solution lundi 13 janvier au soir à Pau : faire un maximum de bruit. "Il y a énormément de gens qui sont de plus en plus motivés confie Jean-Bernard Bareille, de l'Union départementale de la CGT de Pau, au micro de Christine Bouillot de Sud Radio. Pour nous, la poursuite du mouvement est de fait".

 

Si les annonces d'Édouard Philippe ont fissuré le front syndical, sur le terrain, il n'en est rien assure Renaud Bousquet, Secrétaire départemental de la FSU des Pyrénées Atlantiques. "On a vu le mouvement s'élargir la semaine dernière à un certain nombre de professions libérales explique-t-il, la dynamique est là !"

 

"Il y a une entourloupe d'Édouard Philippe (...) une prime aux quinquagénaires"

Pour Bernard Mouchet, secrétaire départemental FO de Pau, "il y a une entourloupe d'Édouard Philippe, qui a dit 'je suspends l'âge pivot pour les générations de 60 à 65', c'est-à-dire une prime aux quinquagénaires, et tous les autres, tant pis ils l'auront. On est solidaires affirme-t-il. Ce qu'on veut, c'est l'âge pivot pour personne. On ne va pas crier victoire quand les jeunes sont accablés de 2 ans de plus".

 

 

Les opposants à la réforme des retraites sont bien décidés à se faire encore entendre à Pau au deuxième jour de la visite du président Macron.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !