Les Restos du cœur se mobilisent pour l'insertion professionnelle

Les Restos du cœur favorisent aussi l'insertion professionnelle avec leurs chantiers
Martin Obadia - Sud Radio

Les Restos du Coeur lancent aujourd’hui leur grand week-end de Collecte. Les bénévoles vont se mobiliser dans 7000 grandes-surfaces partout en France. Leur objectif: récolter 8000 tonnes de denrées non périssables. Mais les restos aident aussi à l’insertion: ils mènent ce qu’ils appellent des chantiers dans toute la France, autrement dit des formations à différents métiers: coiffure, jardinage, cuisine. Exemple dans un chantier d'Aubervilliers en région parisienne.

Reportage Sud Radio de Martin Obadia

Safay, originaire de Sierra Leone à l’ouest de l’Afrique, habite en France depuis sept ans. Il participe au chantier d’insertion depuis sept mois. Un dispositif qui l’a aidé à s’intégrer. Il évoque "les difficultés de la langue, de la culture, les difficultés pour faire les CV. Je n'y arrive pas tout seul, donc je ne pouvais pas vraiment chercher d'emploi".

Les salariés du chantier travaillent entre 26 et 30 heures par semaine. Ils préparent des colis de nourriture avant des les livrer à Paris et en Seine Saint Denis. Pour Safay, c’était la solution de la dernière chance:

"Quand ils m'ont proposé cet emploi, j'ai dit oui tout de suite. Cela me permettait d'avoir aussi un logement pour faire la formation. Je voulais faire VTC, et ils m'aident à me former".

Les contrats de travail durent entre 6 et 18 mois, explique Armand Dutertre, le responsable du chantier: 

"L'objectif, c'est de recruter des personnes éloignées de l'emploi, pour leur donner un travail, une responsabilité qui leur permette d'accéder à une formation et un emploi durable".

L’an dernier, plus de 2200 personnes ont été accompagnées grâce à ce dispositif. Cette année, plus de 80 chantiers sont organisés dans toute la France. 

Les rubriques Sudradio