"Les feux de forêts touchent désormais tous les départements"

Le Capitaine Éric Brocardi, porte-parole de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France était l’invité de Benjamin Glaise et Laurence Garcia le 30 juillet dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

Des pompiers luttent contre un feu de forêt près du Tuzan, le 27 juillet 2020 en Gironde. (PHILIPPE LOPEZ - AFP)

Les pompiers appellent à la vigilance après les premiers incendies de l’été et l'arrivée des fortes chaleurs. Alors que le thermomètre dépasse les 40 degrés dans le Sud-Ouest, on redoute de nouveaux feux de forêt.

 

70% des feux d'origine accidentelle

"C’est l’ensemble du territoire national qui est touché, explique le capitaine Éric Brocardi, porte-parole de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France. Surtout sur ces deux jours qui viennent. 90% des feux sont causés par des citoyens. C’est pour cela que l’on relance des actions de prévention. 70% de ces feux sont d’origine accidentelle. Déjà, si l’on parvenait à éliminer ces feux dûs à des négligences ou des non vigilances, des personnes qui effectuent du bricolage avec des machines thermiques, provoquent des étincelles, on pourrait les éviter… Ou des gestes anodins et stupides comme de jeter une cigarette de la fenêtre de sa voiture."

Les feux de forêt touchaient jusque-là plutôt le Sud, désormais c’est la France entière qui est concernée, tel le Loiret. "Ce sont tous les départements et plus seulement le contour méditerranéen, confirme le capitaine Brocardo. C’est un élargissement de la vigilance. Cela dépasse aussi parfois le cadre de nos territoires : les sapeurs-pompiers français sont récemment allés en renfort en Australie et en Suède. Notre petite planète a besoin des sapeurs-pompiers, le feu n’a pas de frontières."

 

La noyade, première cause de mortalité chez les jeunes

"Se pose aujourd’hui le problème du renfort national et de cette solidarité nationale. On a tous en tête ces images de colonnes de renforts qui se déplacent du nord vers le sud de la France, précise le porte-parole de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France. Aujourd’hui, ces images vont peut-être devenir rares parce qu’on va avoir tendance à cristalliser les moyens sur les territoires. Nous avons tendance à revoir nos conditions opérationnelles car il faut défendre l’ensemble des territoires. Nous avons aussi besoin de sapeurs-pompiers volontaires, que les Français le deviennent. Mais la première mobilisation, c’est d’avoir un comportement qui soit digne du respect de la nature, pour éviter les feux de forêts."

Après les noyades de cinq jeunes enfants ces derniers jours, les sapeurs-pompiers rappellent les conseils de vigilance. "La première cause de mortalité pour les personnes de moins de 25 ans, ce sont les noyades, confirme le Capitaine Brocardi. Cela touche les enfants de 5 à 6 ans. On l’a vu dans cet épisode dramatique dans l’Indre. On ne doit pas quitter ses enfants des yeux quand on tient à eux. Il suffit de quelques secondes pour qu’une vie bascule. Ce n’est pas parce qu’une plage est surveillée que l’on doit se concentrer sur son téléphone portable ou son livre. Pas besoin d’une grande profondeur pour que quelqu’un se noie."

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !