Le chanteur Saad Lamjarred remis en liberté par la justice

Le chanteur Saad Lamjarred remis en liberté par la justice
Mis en examen en octobre dernier pour viol, le chanteur de pop marocain vient d'être remis en liberté par la justice parisienne © FETHI BELAID / AFP

Le chanteur de pop marocain Saad Lamjarred vient d’être remis en liberté ce mardi sous bracelet électronique par la cour d’appel de Paris. Il avait été mis en examen en octobre pour une affaire de viol présumé à Paris.
 

La justice parisienne vient de confirmer la remise en liberté de Saad Lamjarred. Le chanteur de pop marocain sera soumis à un contrôle judiciaire régulier, prévoyant entre autres son assignation à résidence avec bracelet électronique et l’interdiction de sortie du territoire français.

Saad avait été mis en examen le 28 octobre 2017 pour "viol aggravé" et "violences volontaires aggravées" sur une jeune femme à Paris. Cette dernière, âgée d’une vingtaine d’années, affirme avoir été agressée dans la chambre d’hôtel du chanteur, alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants.

Déjà interpellé pour des faits similaires

Le parquet de Paris avait fait appel de l'ordonnance des juges d'instruction, tout en formant un référé-détention pour suspendre immédiatement les effets de cette mesure. La popstar marocaine, elle, conteste les accusations de viol. 

"C'est une décision souveraine prise par des magistrats expérimentés dans un dossier où les éléments s'éclaircissent de jour en jour dans le sens de la défense", ont commenté les avocats de Saad Lamjarred, présents lors du délibéré.

Selon des sources sûres, le chanteur de 32 ans avait pourtant déjà été mis en examen pour "viol" le 11 avril dernier. Une jeune Franco-marocaine avait porté plainte, l’accusant d’avoir abusé d’elle à Casablanca en 2015.

 

Alexandra SEGOND

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio