single.php

La frontière franco-espagnole va-t-elle de nouveau être fermée ?

Thierry Thadée, maire du Perthus dans les Pyrénées-Orientales, était invité le 22 juillet dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

La commune de Perthus se situe à cheval entre l’Espagne et la France. (© AFP)

La situation se complique en Espagne, avec un retour de l’épidémie de Covid-19. Le village du Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, est dans une situation toute particulière, à cheval entre France et Espagne.

 

À cheval entre France et Espagne

"Le trottoir délimite la frontière, explique Thierry Thadée, maire du Perthus. Une partie est française et sur la partie gauche, en descendant après la mairie, vous avez la borne 576. Tout le côté gauche jusqu’à la barrière de l’ancienne frontière est espagnol."

Suit-il de près la situation en Espagne, avec Barcelone et Figueres qui sont reconfinées ? S’attend-il à un reconfinement en Espagne et à une potentielle fermeture de la frontière ? "Le confinement en Espagne, je dirais oui. La frontière, j ‘ai un petit doute. Économiquement, ce serait très compliqué, mais ce n’est pas impossible. Vous avez ce fameux côté espagnol, les bureau de tabac, les commerces qui vendent de l’alcool…" En effet, la différence de taxes entre France et Espagne attire de nombreux visiteurs.

 

Pas de nouveau cluster partant du Perthus

En cas de confinement dans la péninsule ibérique, la frontière serait-elle fermée automatiquement ? "Honnêtement, je ne pense pas que ce soit le cas pour cet été, estime Thierry Thadée. Qui plus est, c’est une décision européenne, pas franco-espagnole. Si l’on ferme ici, quid de fermer les frontières en Italie, en Belgique… Avec 4.000 à 5.000 personnes par jour, limiter l’accès au village en été, je vois pas comment faire, c’est impossible à gérer. Surtout avec les touristes de région parisienne qui descendent dans la région."

Alors que le virus progresse de nouveau en Espagne, quelle est la réaction des touristes ? "Cela remonte vite, témoigne le maire du Perthus. Tous les étrangers sont partis d’eux-mêmeS de Barcelone, où il y a plus de 1.200 cas. La situation devient sérieuse. Je ne souhaiterais pas qu’un nouveau cluster parte du Perthus."

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
03H
01H
23H
22H
21H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/