single.php

Julien Blanchet : "la Convention citoyenne pour le climat est une véritable représentation de la France"

Alors que la première réunion de la Convention Citoyenne pour le Climat s’ouvre le 4 octobre 2018, Julien Blanchet, rapporteur général de cette Convention, a expliqué qui en fera partie et comment seront organisés ses travaux.

L'idée d'organiser une Convention Citoyenne pour le Climat appartient à Brune Poirson, Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire.

Julien Blanchet était l’invité de l’émission "C’est à la une" le 4 octobre 2019 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

À l’issue de la Convention Citoyenne pour le Climat, le gouvernement proposera un calendrier des mesures

C’est du 4 au 6 septembre 2019 qu’a lieu le premier weekend de travail de la Convention Citoyenne pour le Climat. Il aura pour thème "Comment réduire d’au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, dans une logique de justice sociale". "Ils se réunissent au Conseil économique, social et environnemental, qui organise cette Convention. Ils se réunissent à partir de vendredi 14 heures, et cela va se poursuivre jusqu’à dimanche 17 heures. Ils se retrouveront six fois, jusqu’à fin janvier, lorsqu’ils remettront leurs propositions. Le gouvernement devra alors répondre par un calendrier de mesures", a expliqué Julien Blanchet, rapporteur général de la Convention Citoyenne pour le Climat.

Au micro de Patrick Roger, Julien Blanchet a tenu à rassurer sur le caractère public des travaux de la Convention. "C’est un exercice démocratique, il ne se fait pas en petite cellule. La majorité des débats seront diffusés en direct sur le site de la Convention citoyenne. Il y aura des petits résumés. Les médias sont également invités à suivre cette Convention. Cet exercice démocratique ne concerne pas que les 150 citoyens, il concerne tout le monde".

Convention Citoyenne pour le Climat : la présence de climato-sceptiques n’est pas exclue

"Ils viennent de partout, ils sont de tous niveaux de diplôme, de tous les territoires, de tous métiers ou sans métier, ils sont jeunes ou moins jeunes. Nous avons d’ailleurs eu la joie de voir des jeunes très mobilisés dans les marches pour le climat, pour cette raison nous avons également invité cinq enfants de 10-17 ans", a déclaré Julien Blanchet.

Interrogé sur la présence éventuelle à cette Convention de personnes climato-sceptiques, Julien Blanchet a répondu que ses collègues et lui n’ont pas tenu compte de ce critère lorsqu’ils avaient sélectionné les personnes qui y participeront. "On n’a pas voulu poser ce genre de question, l’idée est de ne pas avoir que des gens convaincus. Les gens que nous avons sélectionnés représentent ces Français qui estiment que le dérèglement climatique est le premier enjeu, mais aussi ceux qui estiment que ce n’est pas le premier enjeu. Cette convention ne contient pas que des écolos convaincus. C’est une véritable représentation de la France", a-t-il conclu.

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
20H
19H
18H
17H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/