Jean-Claude Kaufmann : "Vers une République autoritaire"

Jean-Claude Kaufmann
Jean-Claude Kaufmann interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 12 avril à 7H40. DR

Jean-Claude Kaufmann, sociologue et directeur de recherche au CNRS et auteur de La fin de la démocratie, était l’invité politique de Patrick Roger le 12 avril sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Le sociologue et directeur de recherche au CNRS dresse un constat alarmant dans son nouvel ouvrage : nous serions dans "le déclin de la civilisation issue des Lumières, fondée sur la raison. C’est la montée des émotions, parfois les bonnes, l’amour, mais parfois les désirs de haine".

"Nous ne sommes pas en dictature"

Jean-Claude Kaufmann annonce ni plus ni moins la fin de notre démocratie. "J’ai écrit ce livre bien avant le mouvement des Gilets Jaunes. Cela fait deux ans que je travaille dessus, j’avais pensé à le sortir à l’automne, j’ai dû le reprendre à la marge. Ce peuple des ronds-points a été une surprise pour tout le monde". "Nous ne sommes pas en dictature, souligne le sociologue. Nous vivons un moment d’expression démocratique, peu de choses sont interdites par la loi. La démocratie, c’est un processus historique, qui a commencé par la démocratie politique. Aujourd'hui, chacun est sûr de ses idées et veut les imposer aux autres. C’est une nouvelle donne ingérable. On voit avec les Gilets Jaunes qu’il y a une demande de démocratie, de donner la parole, d’écouter les opinions. Mais il y a 60 millions d’opinions de plus en plus divergentes. Comment faire société ensemble ?"

Vers l’essor d’un leader populiste ?

Comment faire pour donner plus la parole au peuple ? Qu’attendre des prochaines annonces d’Emmanuel Macron ? "L’idée du référendum est une demande légitime, estime Jean-Claude Kaufmann. Les gens veulent que leur opinion soit prise en compte, mais c’est impossible. De toute façon, il ne peut y avoir que de la déception. Les revendications sociales et fiscales ne peuvent pas être prises en compte, le budget étant ce qu’il est, la France étant dans un marché mondial".

Dans son ouvrage, Jean-Claude Kaufmann décrit le cheminement du populisme, d’un mouvement venu du peuple vers une récupération organisée et l’instauration d’une République autoritaire. "Ce n’est pas obligatoire, mais c’est le cheminement inéluctable, estime-t-il. À l’occasion d’un vote, un leader populiste peut arriver. Regardez ce qui se passe en Inde. L’autre solution, c’est le maintien de la démocratie, mais qui durcirait le ton. Regardez la loi anti casseurs, le politiquement correct, les normes…"

 

 


Cliquez ici pour écouter  "L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio