Jamais sans mon bocal - la Sexy News de Trinidad

Comment faire fortune ou trouver un métier qui rapporte en cette période de crise et d’inflation ? C’est très simple.   Faites comme ces influenceuses sur les réseaux sociaux, vendez des trucs auxquels vous n’auriez jamais pensé Sur la musique de Je vends des robes chantée par Nino Ferrer Je vends mes slips, Mes soutifs Mes […]

Comment faire fortune ou trouver un métier qui rapporte en cette période de crise et d’inflation ?

C’est très simple.

 

Faites comme ces influenceuses sur les réseaux sociaux, vendez des trucs auxquels vous n’auriez jamais pensé

Sur la musique de Je vends des robes chantée par Nino Ferrer

Je vends mes slips,

Mes soutifs

Mes p’tits strings

Que j’avais mis

Mes prouts

Mon eau du bain

J’assure mes lendemains

 

Eh oui Brigitte certaines jeunes femmes font fortune en vendant leurs sous-vêtements, l’eau de leur bain et même leurs pets !

Et je me suis dit que c’était un pet ratif (impératif) de vous raconter ça !

 

Sur la musique de C’est de l’eau, c’est du vent chantée par Claude François

C’est de l’eau, c’est du vent

 

Aujourd’hui on ne rêve plus m des films de cape et d’épée, mais des pets tout courts.

L’intimité se vend au prix d’un bijou de chez Cartier.

Marylin ne pourrait plus chanter

Diamonds are the girls best friends

 

En France une jeune rappeuse aux gros seins, très connue sur les réseaux sociaux a fait polémique en vendant l’eau de son bain, 1500€ la petite bouteille.

Quand on sait que le SMIC est à 1269,45€, qu’est-ce qu’on va s’emmerder à faire un boulot de merde, alors qu’on peut vendre l’eau où on a fait trempette en chantant comme Henri Salvador :

Sur la musique de Ah c’qu’on est bien quand on est dans son bain

Ah ! c’qu’on est bien quand on est dans son bain

On fait des grosses bulles, on joue au sous-marin

Ah c’qu’on est bien quand on est dans son bain

On s’fait des couilles en or sans aller au turbin

 

Mais qu’est-ce qu’on s’emmerde la vie alors qu’avec 4 slips on peut s’acheter un appart ?

 

Regardez la petite Yasmina, une Londonienne de 24 ans qui était à découvert de 7000€, elle n’était pas près de les rembourser, elle était femme de ménage, fatiguée, mal considérée, … et ben elle s’est intéressée aux ventes fétichistes et depuis elle est

Sur la musique de Libérée, délivrée du film La reine des Neiges

Libérée, fortunée

Elle a même pu tout rembourser

 

60 000€ sur le compte !!

Quel beau métier !

 

Sur la musique de Mademoiselle Angèle

Je frappe au numéro 3

J’demande la jeune Yasmina

La concierge me répond

Mais quel métier elle a

Elle vend ses p’tites culottes

Les ongles de ses orteils

Ses serviettes hygiéniques…

Alors qu’elle aurait vendu des vêtements propres sur Vinted, elle aurait gagné quoi ? 100, 150€ ?

 

Alors après comment tu les déclares aux impôts, comment tu remplis ta déclaration de revenus ?

Y a pas de case : culottes sales.

4 culottes 240 000 €. C’est sûr que ceux qui ont lu ça, n’en sont pas revenus de vos revenus.

 

Ahmadou Kourouma - artiste écrivain né en 1927 et mort en 2003 disait

(Accent africain)

Un pet sorti des fesses ne se rattrape jamais

 

Et bien Brigitte, Ahmadou Kourouma est mort trop tôt, il n’a pas connu Stéphanie Matto qui lui a niqué sa citation parce qu’elle, elle rattrape tous ses pets dans des bocaux en verre.

Et elle les vend 500€ le bocal et à ce jour elle aurait déjà gagné 200 000 dollars, je vous laisse faire le calcul.

Comme chantait un de mes amis :

« T’en pètes (tempête) de joie »

 

C’est un régime un pet rialiste (impérialiste)

 

Quand je pense que certains s’embêtent à faire des pots de confiture alors qu’on peut faire des bocaux de pets qui rapportent beaucoup plus.

 

Après la question est : à quelle heure tu te lèves un matin en te disant : tiens je vais vendre mes pets ?!

 

Vous rigolez, mais c’est du boulot Brigitte. Elle met en bocal environ 50 pets par semaine.

Faut du rendement et surtout beaucoup de haricots, de pois-chiches, des œufs et tous les aliments qui mettent les gaz !

Sur la musique de Comics trip chantée par Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot

Viens petite fille remplir mon bocal

Avec des prouts, des ppp,

Des gaz, Pfft

Pam,

Mais quelle idée d’acheter des pets ?!

En même temps je ne suis personne pour en juger, je ne suis pas juge de pets (paix) !

Ce que je sais c’est que ceux qui achètent ses bocaux sont suce pets (suspects) en deux mots.

Et que le fétichisme des flatulences existe bien, ça s’appelle l’éproctophilie, et il y en a même que ça excite quand en plein acte sexuel leur partenaire laisse filer un vent.

C’est un amant un pet tueux (impétueux) !

Ou un pet tueur si l’odeur accompagne le son !

 

En tout cas, notre Stéphanie Matto est une véritable entrepreneuse, elle s’est retrouvée à l’hôpital pour des problèmes de gaz, du coup maintenant elle fait des pets virtuels.

Elle numérise ses pets pour les vendre sous forme de NFT (une technologie qui permet de protéger, acheter, échanger et collectionner des œuvres virtuelles) le pet devient un art !!

Je connaissais l’arpège, voici l’art pet ou le pétard.

Notre Stéphanie Matto a lancé un site web : Fartjars avec 5000 de ses pets à 0,5 ETH, une monnaie virtuelle qui représente environ 167 euros et quand tu as 100 NFT tu peux les échanger contre de vrais pets en bocaux.

 

Moi je dis bravo, devenir riche avec ses pets, c’est être o-pet-rationnelle

Si vous êtes dans la merde, optez pour les pets !!

La banque vous refuse un crédit, créez votre BN pets

 

Et elle fait même des formations pour vous apprendre à emballer vos pets.

Mettre ses pets dans un bocal c’est une « et pots pets » (épopée)

Ils doivent être bien envelo-pets (enveloppés)

 

Quand on sait que le bruit d’un pet se propage à la vitesse du son et l’odeur autour de 3 mètres par seconde, si tout le monde se met à vendre ses pets on pourra chanter comme Mireille Matthieu

Sur la musique de Mille colombes chantée par Mireille Matthieu

Que les pets soient sur le monde

Pour les cent mille ans qui viennent

Répandez des flatulences à tous

Les soleils, le vent

 

Et on va détrôner le termite qui est l’espèce la plus flatulente et la deuxième plus grande source naturelle de méthane sur terre.

Alors que l’humain est petit joueur, il pète environ 14 fois dans une journée, ce qui équivaut à l’émission d’un litre de gaz.

 

Chaque pet typique est composé de 99% d’hydrogène, d’azote, de méthane, d’oxygène et de dyoxide de carbone qui sont tous des gaz inodores.

Alors vous allez me dire mais d’où vient l’odeur ?

Du petit 1% de sulfure d’hydrogène, un gaz dont l’odeur évoque l’œuf pourri.

 

C’est un sujet sérieux.

Plusieurs compagnies ont créé des sous-vêtements capables d’absorber les odeurs mais pas le bruit.

 

En chine il existe des renifleurs de pets, payés ou pet-yé même au-delà de 50000 dollars, capables de diagnostiquer des maladies grâce aux odeurs des flatulences.

(Imitant chinois)

Oui chez nous il y a proverbe qui dit

« Si pet léger comme plume

Toi juste avoir un rhume

Si toi beaucoup d’odeur

Fais gaffe à la tumeur »

 

Boris Vian disait : Les mots et les pets ont ceci en commun que ce sont des volumes d’air qui sortent des extrémités du tube digestif.

 

Je gagne plus ma vie avec mes mots qu’avec mes pets, je m’en vais écrire Harry Péteur ?!