"Gilets jaunes" : faut-il augmenter les salaires ?

Gilets Jaunes
Les scènes d'émeute parisienne ont masqué le mouvement à travers la France. AFP

Pour répondre à la colère des "gilets jaunes", faut-il augmenter les salaires ? C’est le débat du jour avec Véronique Jacquier, dans "Info vérité" sur Sud Radio le 29 novembre 2018. Avec pour invités : 
- Jean-Pierre Mercier, délégué central CGT du groupe PSA ;
- Raymond, retraité de la maintenance aéronautique et référent sécurité des "gilets jaunes" à Lespinasse ;
- Hervé Lambel, entrepreneur, cofondateur du CERF (Créateurs d’emplois et de richesses de France) ;
- Kamel, conducteur de car en Île-de-France, (ancien de la RATP) et membre des "gilets jaunes" ;
- Ali Kaya, secrétaire général du syndicat CGT de Renault Flins.

Info Vérité est diffusée tous les jours à 7h10 et 9h15 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Faut-il augmenter les salaires pour apaiser la colère ? Deux millions de Français vivent avec le Smic, c'est-à-dire avec un salaire net de 1.188 euros par mois. Le seuil de pauvreté pour une personne seule s'élève à 1.026 euros par mois. "C’est dire si le Smic ne permet plus de vivre, souligne Véronique Jacquier. Oui, il y aurait une urgence sociale à augmenter les salaires. Mais le revers de la médaille, ce sont des charges encore plus importantes pour les entreprises. Elles rechigneraient à embaucher, surtout les petites". En parallèle, le recours aux CDD et à l’intérim renforce une certaine précarité au quotidien.

C'est à l'État de réduire son train de vie

Mais pour augmenter les salaires, encore faut-il que l’entreprise puisse se le permettre... Les carnets de commandes ne sont pas pleins et les salaires français demeurent plus élevés que bien d'autres, en Europe comme au bout du monde. Alors comment faire ? "Il ne faut pas raisonner en termes de pouvoir d’achat mais de 'reste à vivre', estime Véronique Jacquier. Si votre salaire augmente mais que tout augmente (le prix du gaz, de l’électricité, de l’essence, de la mutuelle, du loyer...), votre niveau de vie baisse !". 

Ainsi, alors que le Smic a augmenté de 154 euros en huit ans, les Français ont le sentiment de vivre moins  bien... Augmenter les salaires, "c’est la solution, estime Jean-Pierre Mercier, délégué central CGT du groupe PSA. Il faut augmenter les salaires de l’ensemble des salariés, augmenter les retraites. Le mouvement des "gilets jaunes" a ce mérite de poser le problème du pouvoir d’achat. Ceux qui ont la chance d’avoir un travail n’arrivent plus à en vivre. Je travaille chez PSA, dont le PDG gagne 18.000 euros par jour. L'année dernière, nous avons été augmentés de 20 euros brut...".

Alors, quelles solutions retenir ? La première solution serait de sortir de la logique du salaire minimum : en Grande-Bretagne, les salaires minima sont adaptés aux zones géographiques, différents à Londres du cœur de la campagne anglaise. Tandis qu'en Allemagne, ils varient selon les secteurs d’activité.  L'autre solution la plus réclamée au sein des "gilets jaunes" : baisser les charges et les impôts pesant sur les entreprises et donc, diminuer les dépenses publiques. Dit autrement, c’est à l’État de réduire son train de vie pour ne plus paupériser les Français.
 

Cliquez ici pour écouter ”Info Vérité” présentée par Véronique Jacquier

 

Retrouvez "Info Vérité" du lundi au vendredi avec Véronique Jacquier à 7h10 et 9h15 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !

 

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio