Fracture numérique: "seul le poste interne de l'usine pouvait joindre l'extérieur, c'était pénalisant pour tous!"

Une nouvelle action en justice sur le dossier de la 5G. Le tribunal judiciaire de Paris examine un référé pour une nouvelle demande d’expertise de la 5G, 48 heures après le lancement de la mise aux enchères des fréquences par l’Etat. Pendant ce temps, dans certains territoires, on est très heureux d’avoir enfin le téléphone et internet. C’est le cas, dans l’Ariège, du village de Niaux, bien connu pour ses grottes préhistoriques. 173 habitants qui ont enfin inauguré leur antenne 4G ce mercredi.

Des ouvriers travaillent sur une antenne-relais de téléphonie mobile le 28 novembre 2008 à Paris. AFP PHOTO/JACQUES DEMARTHON
Reportage Sud Radio de Christine Bouillot

 

Depuis la mise en service de cette toute nouvelle antenne 4G, le maire de Niaux, Jean Idarreta, n’a pas perdu son temps: "On a ouvert des chemins, fait des journées citoyennes, publié ça sur le nouveau site internet qu'on a créé cette année en arrivant à la mairie, on communique tous  azimuts !". Fini, la zone blanche. Désormais, Niaux peut envisager son développement touristique. Mais c’est aussi indispensable pour l’activité des Forges de Niaux, leader mondial des foreuses agricoles et ses 110 salariés: l’entreprise - dans laquelle travaille M. le Maire - ne pouvait plus se passer de la 4G !

 

"On arrivait à des situations où on ne pouvait pas appeler un interlocuteur qui, en voiture, cherchait Forges de Niaux, où un sous-traitant ne pouvait pas téléphoner depuis Forges de Niaux. Seul le poste interne de l'usine pouvait joindre l'extérieur ! Donc le fait de ne pas avoir de réseau de téléphonie, c'était pénalisant pour tous!"- Jean Idarreta, maire de Niaux

 

 

En attendant la 5G?

Dans ce territoire de la Haute Ariège, on a tellement attendu pour avoir seulement le téléphone, qu’il ne faut pas avoir peur des avancées technologiques et donc de l’arrivée de la 4G voir de la 5G, estime Christine Téqui , présidente du département de l'Ariège. "On sait bien qu'il y a une certaine partie de la population qui s'interroge. Quels usages de demain... 5G, 4G etc... Les usages viennent des fois après l'arrivée de la technologie, et viennent donc conforter la technologie petit à petit". L'antenne de Niaux contient les quatre opérateurs, comme ils s’y étaient tous engagés dans le "New Deal Ariège", signé avec l’Etat et le département depuis trois ans. La 4G doit être opérationnelle partout en Ariège d’ici deux ans.

De la 5G potentiellement sur les mêmes pylônes

Le Tribunal judiciaire de Paris examine un référé pour une nouvelle demande d’expertise de la 5G , 48 heures après le lancement de la mise aux enchères des fréquences par l’Etat. Les opposants reprochent notamment que le pays soit recouvert de nouvelles antenne... Pas forcément, leur rétorque Michel Combot, directeur général de la Fédération française des télécoms:

"Parfois, on nous accuse de vouloir faire de la 5G au détriment des zones blanches: Non ! Si on regarde les nouveaux pilonnes, ça sera essentiellement de la 4G dans les prochaines années. Bien entendu, quand vous avez un pylône raccordé à la fibre ou à des liens très haut débit, vous pouvez y mettre la 4G par un simple changement d'antenne. Donc là, on prépare l'arrivée de la 5G, mais on l'activera vraiment aux endroits où on sentira qu'il y aura une demande, mais en concertation aussi avec les citoyens"