"Face aux Fake News, la réputation des médias traditionnels reste intacte"

Photo d'illustration ©LOIC VENANCE - AFP

Laurent Guillaume, directeur de Kantar France, était l'invité du Grand Matin Sud Radio.

Kantar France dévoile une étude l'impact des Fake News sur les médias et sur les populations.

"Ce qui est intéressant dans cette étude, qu'on a réalisée dans quatre pays du monde, la France, l'Angleterre, les États-Unis et le Brésil, c'est que la réputation des médias traditionnels, c'est-à-dire la presse, bien sûr, mais aussi la radio ou la télévision, reste en grande partie intacte. Plus des deux tiers des individus, 64 % des Français, considèrent qu'ils peuvent avoir confiance dans leurs sources de presse habituelles. C'est quand même encourageant", note Laurent Guillaume, directeur de Kantar France, invité du Grand Matin Sud Radio.

Toutefois, précise-t-il, "on voit qu'il y a une confiance qui s'est très clairement érodée envers les médias sociaux, en tout cas en France, pour plus de 58 % des personnes interrogées". Preuve, selon lui, que "l'information en ligne est très clairement affectée par les Fake News".

Malgré cela, Laurent Guillaume se veut optimiste, relevant qu'une "grande majorité des interviewés, et quasiment les deux tiers en France, déclarent qu'avant de rediffuser une nouvelle lue sur un réseau social, ils vont la vérifier. Les Français, et les individus en général, ont de plus en plus de sources d'informations, quatre en moyenne. Le sens critique des interviewés se développe."

Écoutez l'interview de Laurent Guillaume, invité du Grand Matin Sud Radio, présenté par Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Michel Ange
- Mercredi 29 novembre 2017 à 15:02
L’intéressé qui reçoit les informations d'où qu'elles viennent doit toujours séparer le bon grain de l'ivraie. Il est certain que les médias traditionnels n'aiment pas trop que l'on marche sur leurs plates bandes.
J'ai appris par inter net, certaines informations que je jamais, je n'auraient eues par les médias "officiels". Un seul exemple parmi d'autres, la condamnation pour pédophilie d'un haut responsable de terra nova en Angleterre., il y a quelques mois. Ite missa est............

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio