Fabrice Nicolino veut sauver les coquelicots

Photo d'illustration ©REMY GABALDA - AFP
Pour sauver les coquelicots, il faut stopper les pesticides de synthèse.

Fabrice Nicolino était l’invité de Clémence Houdiakova le 2 novembre sur Sud Radio dans "La vie en vrai", à retrouver du lundi au vendredi à 6h50.

Fabrice Nicolino est l'auteur avec François Veillerette du livre manifeste Nous voulons des coquelicots. Il appelle tous les amoureux des coquelicots à se retrouver vendredi 2 novembre à 18h30 devant leur mairie.

Ne plus être empoisonnés par les pesticides

"Que tous les gens qui aiment les coquelicots se retrouvent et se voient, c’est comme un rendez-vous des amoureux des coquelicots", explique-t-il. Pourquoi se retrouver devant les mairies ?  "C'est l’échelon de base de notre démocratie. Nous, les porteurs de coquelicots, nous croyons dans la démocratie, même si on n'a plus confiance dans la parole politique. Au niveau local, là où l'on habite, au plus près de nos lieux de vie, nous voulons exprimer le fait qu’une société vivante peut dire ce qu’elle veut et ne veut plus. Nous voulons des coquelicots et des papillons, et plus des pesticides qui empoisonnent tout le monde ! ".

Pour Fabrice Nicolino, l’urgence est évidente. "Tout le monde le sait, les oiseaux, les papillons, les insectes volants disparaissent en grand nombre, ainsi que les grenouilles. Même les humains sont frappés par les pesticides. Il est temps que des gens comme vous et moi prennent conscience, qu’il faut réagir, ne plus être empoisonnés dans un pays qui se veut démocratique".

Les porteurs de coquelicots réclament la fin des pesticides de synthèse. Vous pouvez les rejoindre en rejoignant l'appel à signature sur le site Internet nousvoulonsdescoquelicots.org.

Cliquez ici pour écouter  "La vie en vrai" avec Cécile de Ménibus.
 
Retrouvez "La vie en vrai" du lundi au vendredi à 6h50 sur Sud Radio, dans la matinale présentée par Cécile de Ménibus.

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio