single.php

Double meurtre à Montauban : "tout l'été, on a entendu des disputes violentes"

Que s'est-il passé la nuit dernière à Montauban ? Deux femmes de 38 et 18 ans ont été tuées dans une maison d’un quartier paisible proche de la gare. Deux hommes ont été placés en garde à vue, il s’agit des compagnons des deux victimes. L’un a dû être opéré de blessures aux mains, l’autre a passé la journée en cellule de dégrisement. Les circonstances du drame restent encore très floues. Christine Bouillot de Sud Radio s'est rendue sur place.

Maître Bourdon dénonce une culture de l'impunité dans la police.

 

Le fils d'une des victimes "était complètement affolé et en sang"

Mathilde est revenue chercher des affaires dans la maison de ses parents, et c'est chez eux, vers 4 heures du matin la nuit dernière, qu'est venu se réfugier, les mains en sang, le fils d'une des victimes. "Il était complètement affolé et en sang, raconte-t-elle. Mes parents ont appelé la police et les pompiers et tout s'est enchaîné. Ma mère m'a expliqué qu'il sautait partout... Est-ce que c'était la douleur, le stress ?"

 

Touché sérieusement au niveau des mains avec une arme blanche, le jeune homme de 17 ans a dû être opéré à Toulouse. Ses premières explications sont plutôt confuses : il aurait affirmé avoir vu quelqu'un dans la maison agresser sa mère et sa petite amie. Une scène d'une rare violence : l'arme du crime, un fusil de chasse, a été retrouvé sur place, près du corps de la mère de famille, mais aucun voisin n'a entendu le moindre bruit. "Je n'ai rien entendu ! confirme un voisin, je ne les connais même-pas !"

 

"Tout l'été, on a entendu de grandes disputes"

Chez les voisins, c'est donc la stupeur, même si souvent ils entendaient des disputes dans le couple. "Tout l'été, on a entendu de grandes disputes, raconte Bénédicte, une voisine, au micro Sud Radio de Christine Bouillot. Des disputes violentes, se souvient-elle, tout le quartier y participait, mais on n'a jamais entendu la dame appeler au secours. On ne peut pas appeler la police à chaque fois qu'il y a quelqu'un qui crie, estime-t-elle. Il n'y avait aucune menace, c'était un couple qui se disputait, mais assez violemment".

 

 

Que s'est-il passé exactement dans cette maison à Montauban ? Pourquoi le compagnon d'Émilie est-il revenu sur les lieux au petit matin, passablement éméché ? Les enquêteurs de la Police Judiciaire de Toulouse attendent beaucoup des auditions de ces deux hommes.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

L'info en continu
17H
16H
15H
13H
12H
11H
10H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/