Des chiens capables de détecter le Covid ? "Il a une efficacité redoutable sur les tests, une sensibilité de 92%"

Un nouveau moyen pour repérer la présence du virus. Et c’est assez original. À l’aéroport de Marseille Provence, deux chiens renifleurs sont désormais déployés de manière aléatoire à la sortie des avions pour détecter si des passagers sont malades du Covid.

Reportage de Lionel Maillet

 

Un nouveau moyen pour repérer la présence du virus. Et c’est assez original. À l’aéroport de Marseille Provence, deux chiens renifleurs sont désormais déployés de manière aléatoire à la sortie des avions pour détecter si des passagers sont malades du Covid. Cela ne dispense pas de se munir d’un test PCR si l’on arrive de l’étranger mais c’est un outil supplémentaire rapide et efficace.

Petite surprise pour ces passagers qui sortent d’un vol en provenance de Tunisie, ils vont devoir passer un par un devant Inslag, une femelle berger hollandais de 7 ans et demi.

"Il a une efficacité redoutable sur les tests"

Après un mois de formation, cette chienne qui fait à la base de la détection de survivants dans les décombres est capable de sentir l’odeur émise par un malade du Covid, le maître principal Eric des marins pompiers de Marseille explique : "Ils recherchent une odeur bien spécifique qu'ils vont rechercher partout. Il a très, très peu de temps pour le faire. Il a une efficacité redoutable sur les tests, autres que les entraînements. Il a une sensibilité de 92%"

"Nous aurions fait un test PCR pour confirmer le résultat du chien"

Le premier maître Stéphane est ce qu’on appelle un conducteur. C’est lui que le chien prévient en cas d’alerte. Même si l’animal se trompe rarement ce n’est pas une arme infaillible dans la détection du virus explique le maître principal Eric. "L'avantage du chien c'est la rapidité d'exécution, c'est-à-dire qu'il va pouvoir remonter une file de 40 personnes en mois de 3 minutes. On n'a pas eu de réaction du chien face à une personne donc nous n'avons pas de tests à faire. Sinon, effectivement, nous aurions fait un test PCR pour confirmer le résultat du chien".

Pour l’instant, deux chiens sont opérationnels à l’aéroport Marseille Provence, ils seront 7 ou 8 cet été.

Reportage de Lionel Maillet (avec Maxime Trouleau)