Début des soldes d’été : "les consommateurs ne sont pas dans l’euphorie de l’achat"

Audrey Lucchinacci, présidente de la Fédération Commerce en 13, était l’invitée de Benjamin Glaise et Laurence Garcia le 15 juillet dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

Les soldes d'été débutent, avec trois semaines de retard. (AFP/Archives)

On l’oublierait presque, mais c’est aujourd’hui le début des soldes d’été, avec trois semaines de retard. Autre nouveauté : le port du masque sera obligatoire à compter du 1er août.

 

La peur d'un deuxième confinement

En plein milieu de ces soldes, cela va-t-il changer quelque chose ? "J’espère surtout que les gens n’attendront pas le 1er août, commente Audrey Lucchinacci, présidente de la Fédération Commerce en 13. C’est important qu’ils se protègent tous, car le commerce ne résistera pas à un deuxième confinement. Il faut être prudent dès aujourd’hui."

Quelle est la situation à Marseille ? "Il y a un relâchement, surtout au sein de la jeunesse. Il est de notre responsabilité d’encadrer tout cela." Comment ? "Avec une brigade dans les centre-villes pour faire de la sensibilisation", propose la commerçante.

 

Ne pas faire les soldes sur Internet

En principe, les soldes permettent d’écouler les invendus de la saison. Mais avec les deux mois de confinement, "les commerçants ne vont pas vendre leurs invendus, mais leur stock, souligne Audrey Lucchinacci. Nous avions demandé que les soldes soient bien plus tard. Au 15 juillet, cela va juste permettre de payer les fournisseurs. Nous sommes dans le sud, on se rend bien compte que les gens vont rester en France durant les vacances. Nous aurions préféré des soldes fin juillet début août."

Les ventes privées ont-elle fonctionné, en amont des soldes ? "Aujourd’hui, sur les ventes privées, par rapport à l’année dernière, nous sommes carrément à moins 50%. C’est énorme", constate la présidente de la Fédération Commerce en 13. "Les consommateurs ne sont pas dans l’euphorie de l’achat, on reste sur de l’achat pratique ou saisonnier." Moralité : "n’oubliez pas vos commerçants, cette image forte du commerce fermé en centre-ville. Ne faites pas les soldes sur Internet ; les GAFA ne rapportent rien à notre pays. Consommez local !"

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !